dimanche, 22 octobre, 2017
Zineb el Rhazoui prône l’« usage de la plus grande brutalité » contre les jihadistes
Zineb el Rhazoui sur RTL le 1er août 2016 (capture d'écran RTL via Youtube).

Zineb el Rhazoui prône l’« usage de la plus grande brutalité » contre les jihadistes

Journaliste à Charlie Hebdo et auteur d’un récent ouvrage chez Ring – que nous avons chroniqué ici –, Zyneb El Rhazoui est bien connue pour sa critique sans tabou de l’islam.

Invitée sur RTL lundi 1er août, celle-ci a réaffirmé sa conviction selon laquelle « l’islam n’est pas une religion de paix et d’amour » mais « un ensemble de textes archaïques ». Et de rappeler ce que tous les médias omettent de faire : « Le seul dénominateur entre tous les terroristes, c’est l’Islam. Je pense qu’il faut chercher les raisons du mal dans l’Islam tel qu’il est prôné dans les textes et appliqué aujourd’hui. »

Pour elle, combattre l’État islamique en Irak et en Syrie ne suffira pas. « On pourrait effacer l’Irak et la Syrie que l’on ne réglerait pas le problème », explique-t-elle. Ce qu’il faut, c’est procéder ici, en France, à une « véritable épuration » des jihadistes. « Aujourd’hui nous n’avons plus le choix que l’usage de la plus grande brutalité. Mais la répression ne suffit pas, il faut les enfermer, les traquer, les terroriser, les éliminer de la société », a-t-elle conclu.

Cliquer pour plus d'infos

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

3 commentaires

  1. A chacune de ses interventions je trouve cette dame excessive dans le propos pour ne pas dire extrémiste tant ses excès sont violents. Il ne suffit pas d’être issu soi-même d’une culture arabo musulmane pour prétendre detenir la vérité absolue sur l’influence de l’islam dans la montée de la violence que nous vivons. En journaliste avisée elle devrait pourtant savoir que nous sommes en guerre contre l’EI et que toute guerre engendre la violence de part et d’autre même si j’aurais préféré que cette violence ne s’exerce pas ici comme ailleurs. Malheureusement ce n’est pas prêt de cesser si j’en crois nos politiques.
    Par ses propos Mme El Razhoui contribue a déliter le debat et pointer du doigt un bouc-emissaire (l’islam et les musulmans) esprit revanchard et partisan.

  2. Votre analyse est fausse et orientée. En préambule elle dit clairement « cette forme d’Islam… » et non « l’Islam.. » nuance…

    • « Je pense qu’il faut chercher les raisons du mal dans l’Islam tel qu’il est prôné dans les textes et appliqué aujourd’hui. ».
      A la lecture de ce passage et d’autres de son interview je ne vois aucune nuance dans le propos.
      Pour avoir beaucoup écouté Mme Razhoui depuis maintenant deux ans je ne partage pas pas ses analyses systématiquement hostiles au monde arabo musulman par principe plus que sur des fondements avérés… Elle défend le droit pour elle de tout dire sans censure mais elle est la première à vouloir censurer les autres…
      Bref elle ne m’inspire rien.

Revenir en haut de la page