dimanche, 22 octobre, 2017
Dans les prisons, on assassine et lynche les prêtres et royalistes.

2 septembre 1792 : Début des massacres de septembre

massacres de septembreLe 2 septembre 1792 débutent les « massacres de septembre », qui vont se prolonger jusqu’au 6 ou 7 septembre.

Il s’agit d’une série d’exécutions sommaires, sans procès ou expédiés en 10 minutes. Le contexte s’y prête : depuis le 10 août, la presse et le gouvernement agitent l’opinion pour faire miroiter une menace intérieure. Si la menace extérieure – les armées austro-prussiennes – est bien réelle, le grand complot de l’intérieur est largement exagéré, bien aidé par Marat et les placards qu’on trouve dans Paris. Un désir de vengeance règne également chez les fédérés.

Dès le 2 septembre, les « sans-culottes » se précipitent dans les prisons, où nombre de prêtres réfractaires et royalistes sont enfermés, et procèdent à des exécutions et lynchages aveugles. Pic sanglant de la Révolution, les massacres de septembre ont fait plus de 1 300 victimes à Paris et 150 dans le reste du pays. Cet épisode est une image évocatrice de la barbarie révolutionnaire.

Christopher Lings

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page