vendredi, 15 décembre, 2017
Attaqué en justice, un responsable du blog a répondu à nos questions.

Le Salon Beige : « Face à Pierre Bergé, nous ne lâcherons rien ! »

Le blog d’actualité Le Salon Beige, tenu par des laïcs catholiques, a récemment reçu une lettre recommandée de l’avocat de Pierre Bergé leur demandant de retirer un article sous peine de poursuites judiciaires. Nous avons interrogé Michel Janva, qui anime le blog et qui est bien résolu à ne rien lâcher devant l’intimidation.

Le milliardaire Pierre Bergé a menacé, par la voix de son avocat, de vous attaquer en justice pour un article qui porterait « atteinte à son honneur et à sa considération ». Vous avez cependant décidé de le maintenir en ligne. Pour quelles raisons ?
Pierre Bergé (Wikimedia CC).

Pierre Bergé (Wikimedia CC).

La lettre de l’avocat de Pierre Bergé a manifestement pour but de nous intimider. En relisant le post incriminé, je n’ai pas vu matière à condamnation. En effet, je qualifie Pierre Bergé d’homosexualiste, néologisme signifiant qu’il milite pour la reconnaissance de la normalité de l’homosexualité. Il ne me semble pas que ce soit faux de la part du fondateur du journal Têtu. J’ai précisé qu’il est « l’homme qui finance le lobby LGBT », ce qui me semble là encore juste, puisque le Sidaction, présidé par Pierre Bergé, finance un certain nombre d’associations LGBT, dont Act Up Paris (à hauteur de 165.000 euros en 2012…). Enfin, j’ai écrit qu’il « veut permettre la location du ventre des femmes ». Pierre Bergé avait lui-même écrit sur Twitter qu’il ne faisait pas de diiférence entre un ouvrier qui loue ses bras et une femme qui loue son ventre.

Nous n’avons donc aucune raison de reculer et je dirai même que nous ne lâcherons rien.

Voyez-vous cette attaque comme un moyen de nuire à votre popularité – qui a connu des sommets lors de l’opposition à la loi Taubira ?

Je vois surtout une manœuvre d’intimidation en raison de notre opposition résolue à la loi Taubira et de notre refus de cautionner l’homosexualisme ambiant. Le Salon Beige n’est pas tombé dans le piège de l’argument d’homophobie, qui consiste à s’excuser en permanence face à l’agressivité des lobbys qui cherchent, par la loi Taubira, à imposer l’homosexualité comme une normalité, à faire croire que deux papas ou deux mamans c’est pareil qu’une maman et un papa, avec les conséquences que l’on aperçoit déjà, en matière de procréation.

Il règne actuellement un terrorisme intellectuel sur le sujet de l’homosexualité. Ainsi, sur son blog, Jean-Luc Roméro avait cité comme homophobe l’un de mes tweets condamnant les actes homosexuels. Or je ne faisais que citer un extrait… du catéchisme de l’Eglise catholique. Le déferlement médiatique qui s’abat sur chaque maire qui ose refuser de marier deux personnes de même sexe est symptomatique de cette volonté d’annihiler toute résistance.

Nous sommes clairement dans une manœuvre visant à limiter notre liberté d’expression.

Comment envisagez-vous de vous protéger de ce genre de persécutions judiciaires à l’avenir ?

Sur le fond, nous ne changerons pas de ligne, qui est celle enseignée par le catéchisme : respect envers les personnes, condamnation des actes intrinsèquement désordonnés, et refus absolu de la reconnaissance juridique de l’union entre personnes de même sexe.
Si la défense de la doctrine sociale de l’Église doit nous faire condamner, alors nous serons heureux…

Vos lecteurs sont-ils derrière vous ? Comment répondent-ils à votre appel à soutenir le Salon Beige ?

Oui et je les en remercie. Nous avons reçu énormément de messages de soutien et de sympathie, nous demandant notamment de « ne rien lâcher »; Nos lecteurs nous aident aussi financièrement puisque nous avons ouvert une campagne de dons pour financer la bataille judiciaire qui s’annonce.

Avez-vous déjà eu d’autres menaces de ce genre ?

Très peu et jamais par lettre recommandée. Elles provenaient de personnes qui souhaitaient surtout faire le ménage dans les moteurs de recherche sur internet pour soigner leur « e-reputation » et surtout, plusieurs mois après la publication.

Propos recueillis par Christopher Lings

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

3 commentaires

  1. Tout mon soutien au Salon Beige dont je suis un fidèle lecteur.

  2. Tout mon soutien au salon beige continuer et merci

  3. merci pour votre résistance qui est la nôtre. Il n’y a plus guère que les blogs et la voix de quelques uns pour lutter contre la puissance d’individus qui veulent assouvir leur soif de pouvoir avec leur argent (M. Bergé). Merci pour vos actions, nous vous soitenons !

Revenir en haut de la page