vendredi, 22 septembre, 2017
L’église Sainte-Rita évacuée brutalement par la police [MAJ]
Un prêtre traîné au sol par les CRS à Sainte Rita ce matin.

L’église Sainte-Rita évacuée brutalement par la police [MAJ]

L’église Sainte-Rita, située à Paris dans le XVe arrondissement, est actuellement en cours d’évacuation par la police ce mercredi 3 août.

Destinée à être démolie pour faire place à un projet immobilier comprenant un parking et des logements, l’église consacrée à la sainte italienne patronne des causes désespérées était occupée par des personnes s’opposant à sa destruction. Chaque dimanche, des fidèles étaient réunis pour une messe par l’abbé Guillaume de Tanouarn (voir notre entretien), figure de proue de la contestation.

Ce matin, jour d’expulsion, plusieurs militants et élus s’étaient rendus sur place. Cela n’aura pas suffit à empêcher une intervention musclée de la police aux ordres, qui a fait usage de gaz lacrymogènes et de coups de matraques. Alors que la communauté chrétienne est en deuil après l’exécution du père Hamel par deux islamistes, et que les mosquées salafistes sont au mieux tolérées, au pire financées, la République a jugé que l’urgence était à l’évacuation d’une église qui avait su trouver ses fidèles. Le tout, pour un parking… tout un symbole !

Sur l’image ci-dessous, l’abbé Billot, le vicaire, est traîné au sol par les forces de l’ordre :

MAJ 12h : Dans le reportage de TV Libertés, ci-dessous, une personne présente lors de l’évacuation assure avoir vu certes des policiers ne pas lésiner sur les coups de matraques, mais aussi d’autres « pleurer » et faire leur travail « la mort dans l’âme » :

Concernant le projet immobilier destiné à remplacer l’église, il s’agit d’une dizaine de logements privés et seulement trois ou quatre logements sociaux. La construction a été confiée au groupe Lamotte, de Nantes, dont le président est Jean-Marc TRIHAN. Vous pouvez le joindre au 02 99 67 71 84 ou à cette adresse courriel : Jm.trihan@lamotte.fr

Enfin, il est important de noter que c’est une association catholique (Chapelles catholiques et apostoliques), propriétaire des lieux, qui a demandé l’expulsion.

Les réactions sur les réseaux sociaux :

Tous nos respects vont à l’abbé de Tanouarn pour son combat.

Cliquer pour plus d'infos

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

4 commentaires

  1. KACOU 1 : C’EST ICI LA VOIX DE MATTHIEU 25 :6
    9 Ce Message dit que les églises protestantes, évangéliques, y compris les églises dites révélées ou rétablies et les missions et ministères sont l’image de la bête, du catholicisme, lui-même l’image de l’islam et ont reçu sa marque, son esprit qu’ils appellent « saint-esprit ». Même s’ils parlent en langues, baptisent au Nom de Jésus-Christ, ressuscitent les morts et prêchent toute la Bible, les esprits qui les animent sont l’esprit de python, l’esprit de divination. Ce Message dit qu’un baptême d’eau pour la restitution s’impose à tous les habitants de la terre. http://www.philippekacou.org

  2. pas besoin d’être chretienne pour trouver cela inadmissible !

  3. Cette affaire n’a aucun rapport avec les événements que subit la France avec la complicité de ceux qui n’agissent pas pour la défendre.
    La bénédiction et la messe pour les animaux – en cette fraction de l’ancienne Eglise dite Gallicane -, trouvent leur source il y a plus de 40 ans chez le Vicaire Général alors de cette Eglise le TRP J-H Gauthier, qui eut cette idée de célébrations pour augmenter le nombre de ses fidèles, l’actuel responsable de cette partie de l’ancienne Eglise dite Gallicane était à cette époque clerc mineur.
    De première part, ces rites viennent contredire la Prière qui peut être faite en faveur des règnes de la Création et qui ne peut être une Messe dédiée à l’animal fut-elle votive, de seconde part si une expulsion fut choisie par le propriétaire de cette église, cela résulte du fait que le loyer dû ne fut pas versé par les locataires sur une période suffisante pour que son montant s’avère élevé.
    Le non règlement du loyer, le refus de toute conciliation, ne sont pas de nature à faire de ce clergé catholique non romain, des martyres.

Revenir en haut de la page