mercredi, 26 juillet, 2017

Du scandale démocratique au coup d’éclat médiatique

Deux députés sur 577, c’est peu. Très peu. Comment faire entendre la voix de 6,5 millions de Français et 18% d’électeurs quand on est deux et qu’on représente 0.35% de l’Assemblée ? Dur, dur…

Pourtant, en faisant son entrée, même minime, dans l’hémicycle, le Front National a tout à gagner non en terme démocratique (car de démocratie il n’y a plus), mais en terme médiatique (car voilà bien le nouveau pouvoir). Ainsi Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen vont pouvoir user de leur aura télévisuelle qui n’est plus à démontrer.

L’un est un avocat renommé et reconnu, grande gueule et franc-maçon. L’autre n’est autre que la nièce de Marine Le Pen et, à 22 ans, la plus jeune député de l’histoire de la République. Leur simple présence est un évènement, une double épine dans le pied de l’Assemblée. Même si leur temps de parole est très restreint, nul doute qu’il sauront en user avec fougue et talent, et sauront même se faire entendre en dehors de ce qui leur est accordé.

Car, dans l’Hémicycle, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard ne pourront pas prendre souvent la parole lors des séances de questions au gouvernement le mardi et le mercredi après-midi. Priorité est en effet donnée aux groupes parlementaires, qui peuvent poser quinze questions par séance, tandis que les députés non inscrits n’ont le droit d’en poser qu’une tous les deux mois. Autre difficulté rencontrée par ces «électrons libres» de l’Assemblée: les travaux en commission. Si chaque non-inscrit est rattaché à un groupe de travail (affaires sociales, étrangères, économiques…), ils ne peuvent y exercer aucune fonction directive, ni diriger les travaux d’un rapport. (source : Le Figaro)

Mais leur principal pouvoir d’attraction médiatique ne se situe pas dans l’hémicycle mais juste en dehors, dans la Salle des Quatre Colonnes, précisément là où se massent les journalistes de toutes les chaînes de télévision, de la presse et des stations radios. C’est ici que les journalistes vont être, friands qu’ils sont de déclarations choc et de coups d’éclat médiatiques, attirés comme un papillon vers la flamme par ceux deux trublions télégéniques.

Pour Florian Philippot, un député FN vaudra “50 ou 100 fois plus” qu’un élu UMP ou PS. Leur seule présence suffira à faire “entendre la voix des patriotes” et jouera un rôle de “poil-à-gratter démocratique”. Ainsi, malgré le scandale démocratique que représente ces deux sièges sur 577, le Front National va trouver dans l’Assemblée et les médias qui gravitent autour une tribune de choix. Et dans ce combat, nul doute que Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen sauront tenir leur rang.

Christopher Lings

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page