vendredi, 15 décembre, 2017

La persécution des chrétiens s’aggrave en Asie

Déjà sévèrement oppressés dans les pays musulmans d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, les chrétiens ne jouissent guère d’un traitement plus favorable en Asie, particulièrement au sein des régimes communistes chinois et nord-coréen. C’est ce que nous révèlent un rapport de China Aid et une note de la Christian Aid Mission.

Une persécution en hausse en Chine

China Aid, une ONG américaine visant à défendre la liberté de culte des chrétiens en Chine, vient de publier son accablant rapport annuel sur le traitement réservé à ces derniers au pays de Hu Jin Tao. Selon l’association, les persécutions auraient nettement augmenté en 2012 ; une augmentation qui se poursuit pour la septième année consécutive.

La principale préoccupation mise en avant est la volonté croissante du gouvernement chinois à éradiquer ce que l’on appelle les « églises de maison », des lieux de culte clandestins. On recense ainsi en 2012 132 cas de persécutions sur des chrétiens impliquant 4 919 personnes, soit une augmentation de 41,9 % par rapport à 2011. Aussi, les condamnations de chrétiens ont bondi de 125 % par rapport à l’année précédente. Le gouvernement souhaite exercer une pression supplémentaire sur les églises clandestines et les intégrer de force dans la « Three-Self », le seul mouvement chrétien officiellement reconnu par l’État, sous peine de condamnation à la prison ou au camp de travail.

Malgré tout, le rapport conclut sur un ton optimiste en précisant que « l’Église est toujours debout » et que les changements politiques récents laissent à penser à une amélioration.

La Corée du Nord, pays le plus antichrétien au monde

Alors que Pyongyang, la capitale nord-coréenne, était appelée il y a encore 100 ans la « Jérusalem de l’Orient » – elle comptait alors près de 3 000 lieux de cultes chrétiens –, la situation est toute autre un siècle plus tard.

Selon la Christian Aid Mission, la persécution à l’égard des fidèles du Christ n’a fait que s’aggraver de manière dangereuse. Celle-ci a commencé en 1910 avec l’occupation japonaise de la péninsule et s’est, bien entendu, poursuivi sous le régime communiste de la dynastie de Kim Il-sung. Le grand-père de l’actuel dirigeant du pays aurait entamé une persécution poursuivie par son fils, Kim Jong-il et son petit-fils, Kim Jong-un, de manière toujours plus marquée. « La population de la Corée du Nord estime que Kim Jong-un rend la vie des chrétiens encore plus difficile que sous son père ou son grand-père » confirme l’association.

Aujourd’hui, des 3 000 églises ne restent que quelques-unes, mise en avant par le régime pour laisser croire aux rares touristes que celui-ci, communiste et athée, pratiquerait la tolérance religieuse. Il n’en est rien. Sur les 100 à 400 000 chrétiens estimés dans le pays, on parle de plusieurs dizaines de milliers retenus en camp de travail ou de concentration. Ces chiffres alarmants et qui ne cessent de s’aggraver font de la Corée-du-Nord le pays le plus antichrétien au monde et, sans aucun doute, des chrétiens la communauté la plus persécutée pour sa foi à l’heure actuelle.

Christopher Lings

Source : Observatoire de la christianophobie

 

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

2 commentaires

  1. Eh bien sûr, il n’y a aucune condamnation de la part des pays occidentaux qui pourtant, nous font des leçons sur la tolérance religieuse.

  2. ply

    la question est : mais ou les chrétiens sont ils en sécurité tout comme les autres religions sauf    UNE !

Revenir en haut de la page