samedi, 27 mai, 2017
Photo-reportage : Lectoure, ville natale du maréchal Lannes
Surmontant la promenade du Bastion, la magnifique statue en marbre blanc du maréchal Lannes.

Photo-reportage : Lectoure, ville natale du maréchal Lannes

Lectoure, petite commune gersoise (32) de moins de 4 000 habitants, a une grande et riche histoire derrière elle. Cité gallo-romaine d’importance régionale, elle sera par la suite, après les pillages et invasions barbares, la demeure des Comtes d’Armagnac. Rattachée au royaume de France, Lectoure s’offrira une seconde prospérité architecturale, historique et intellectuelle. Après la Révolution, la petite commune fournira son lot d’inconnus devenus célèbres, ses « illustres » en tête desquels figurent l’amiral Auguste Boué de Lapeyrère (1852-1924) ainsi que le maréchal d’Empire et duc de Montebello, Jean Lannes, raison première de notre venue.

Né dans la petite commune du Gers le 10 avril 1769, issu d’une famille modeste, Jean Lannes gravira tous les échelons de l’armée avant de finir maréchal d’Empire et duc de Montebello. Favori de Napoléon Ier, il est le seul maréchal à le tutoyer. S’il finira dans la détestation de la Cour impériale, Lannes sera d’une fidélité sans faille à l’égard de l’Empereur. À la bataille d’Essling en mai 1809, il est touché aux jambes par un boulet à la fin des combats. Amputé, il ne survivra pas à sa blessure et s’éteindra quelques jours plus tard, le 31 mai. Napoléon en sera très affecté, ainsi que les soldats qui, pour saluer son courage, ses capacités de meneur et sa sensibilité à leur égard, lui avaient donné le digne surnom de « Roland de l’armée ».

 

Au sommet d'une colline se dresse Lectoure, ville d'Art et d'Histoire.

Au sommet d’une colline se dresse Lectoure, ville d’Art et d’Histoire.

Du haut de ses murs d'enceinte, la petite cité du Gers domine les environs.

Du haut de ses murs d’enceinte, la petite cité du Gers domine les environs.

À l'intérieur de la ville, des ruelles étroites.

À l’intérieur de la ville, des ruelles étroites.

Anne d'Autriche, reine de France, séjourna dans cette maison en novembre 1632.

Anne d’Autriche, reine de France, séjourna dans cette maison en novembre 1632.

La Halle aux grains de Lectoure.

La Halle aux grains de Lectoure.

Au centre, la cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais surplombe la ville. Placée sur l'emplacement présumé d'un temple gallo-romain, elle fût bâtie et améliorée du XIVe au XVIe siècle.

Au centre, la cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais surplombe la ville. Située sur l’emplacement présumé d’un temple gallo-romain de Cybèle, sa construction commence dès le XIIe siècle.

L'intérieur de la cathédrale.

L’intérieur de la cathédrale.

Lectoure 7

La statue de Saint-Jacques-de-Compostelle est là pour nous rappeler que la ville se place sur la route du pèlerinage.

Dans le splendide escalier de l'hôtel de ville trône, majestueux, le portrait du Maréchal Lannes, enfant du pays.

Dans le splendide escalier de l’hôtel de ville trône, majestueux, le portrait du Maréchal Lannes, enfant du pays.

Surmontant la promenade du Bastion, la magnifique statue en marbre blanc du maréchal Lannes.

Surmontant la promenade du Bastion, la magnifique statue en marbre blanc du maréchal Lannes.

Avant de quitter la ville, un passage par la rue Montebello, à l'issue de laquelle nous attend...

Avant de quitter la ville, un passage par la rue Montebello, à l’issue de laquelle nous attend…

... la maison où naquit Jean Lannes, le 10 avril 1769. La même année que l'Empereur.

… la maison où naquît Jean Lannes, le 10 avril 1769. La même année que l’Empereur.

Nous quittons Lectoure et ses environs, où des vallées magnifiques sont tenues en respect par la masse pyrénéenne.

Nous quittons Lectoure et ses environs, où des vallées magnifiques sont tenues en respect par la masse pyrénéenne immortelle.

Photographies : Christopher Lings

Faire un don via Paypal ou par chèque

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page