samedi, 21 octobre, 2017

A propos de Le Bréviaire des Patriotes

Le Bréviaire des Patriotes

13 commentaires

  1. Hélas… Un débat à nice, et pas sur france 2

  2. J’adhère bien évidemment aux précedents commentaires. Concernant le fait religieux, un peu de modestie de leurs part serait la bienvenue J’ai déjà entendu Onfray parler des Evangiles excusez le terme mais il proférait des imbécilités…

  3. @ N. Champion

    Vous soulevez un point essentiel là : la théologie. Mais il faut croire en des dieux, ou en un Dieu pour adhérer à la discipline qu’est la théologie. Or Onfray n’y croit pas, et on peut faire une critique des concepts théologiques du point de vue athée, c’est ce que fait Onfray de manière certes lapidaire mais efficace.

    D’autre part, j’avoue avoir, comme Onfray et Zemmour, une forte reluctance à une vision de cette religion dont beaucoup de prêches sont intolérantes, purement endogamiques, voir belliqueuse de la façon la plus absurde (en gros, si vous ne croyez pas, c’est que vous êtes un infidèle, donc que vous méritez de mourir ou que vous irez dans un hypothétique enfer ; OR je pense humblement qu’une FOI en une chose ne se commande pas, elle n’est innée ni à l’homme ni à la femme). Cette vision me semble antithétique à une écologie des cultures, puisque cet islam particulier mais de plus en plus influent veut la domination mondiale. Et je ne souhaite pas plus la domination des USA que de l’islam, mais un renouveau de la culture européenne.

  4. Je rappellerai que l’un des plus grands crimes du christianisme puis des armées musulmanes (incendie de la bibliothèque d’Alexandrie), c’est d’avoir réduit en miettes la partie la plus grande et féconde de la culture païenne de l’Antiquité.

    • Les chrétiens ont fait des choses horribles dans le passée mais le manichéisme n’est pas une bonne lecture de l’Histoire. Il arrive parfois que face à l’inconnu on prenne peur et que l’on utilise la violence au lieu d’essayer de comprendre les personnes qui sont en face de nous. C’est ce qui s’est passé par exemple pour la fin du culte de Mithra. Comme il était en concurrence avec le christianisme en particulier sur le Salut, les chrétiens ont détruit les temples parce qu’ils les gênait. Ce qui les inquiétait étaient les réunions secrètes dans des grottes ou chez les particuliers. Du Moyen-Age à la Révolution française, le Christianisme a coopéré avec l’État, en France ce fut la monarchie de droit divin. L’armée et la guerre était un moyen de continuer la politique à l’extérieure pour défendre ses intérêts. Cependant, le catholicisme a su condamner certains crime qui ont été commis par la royauté. Exemples: lors du massacre des Saxons en 792 par Charlemagne, son ministre l’évêque Alcuin intervient et lui dit qu’il y a d’autres moyens que la force pour les convertir. Pour l’édit de Fontainebleau, l’Église ne comprend pas pourquoi Louis XIV ne laisse pas de choix à la minorité protestante: se convertir ou partir. Or, le roi les interdit de quitter la France. Malgré les difficultés à garder la paix, l’Église a quand même fait des actes qui ont enrayé des situations désastreuses. Ce n’est quand même pas rien.

      D’ailleurs, utiliser la guerre pour continuer la politique n’a pas changé car c’est exactement la même chose aujourd’hui. Les Révolutionnaires ont fait massacré les Vendéens parce qu’ils voulaient la liberté religieuse alors que la Révolution voulait la couper du peuple. A l’heure actuelle, l’État islamique veut rétablir le Califat, c’est à dire la concrétisation politique de l’Islam. Les Occidentaux envoient leurs armées à l’extérieur pour défendre leurs intérêts économiques. Par sa diplomatie, l’Église prend la défense des chrétiens qui sont persécutés dans le monde (saint Jean Paul II face au communisme, le pape François face à l’EI). Bien sûr, il y a des choses qui sont a condamné dans les actions de l’Église mais ce n’est pas une raison pour tout lui mettre sur le dos y compris les attentats. Car par un mystérieux saut logique, les chrétiens deviennent les responsables des attentats alors qu’ils en sont les victimes.

  5. Pourquoi est-il impossible de regarder la vidéo ?

  6. Onfray et Zemmour accaparent beaucoup trop le débat public et autant l’un que l’autre manquent de nuances dans leurs propos.
    A mon sens, le retour du religieux auquel on assiste actuellement n’est pas une bonne nouvelle pour l’esprit humain car il s’agit plus d’un « retour du refoulé » au sens freudien du terme qu’autre chose, ce qui peut être très dangereux à plus ou moins long terme, les hommes confondant leurs pulsions avec leurs croyances, leur surmoi de droit divin a tôt fait d’ériger dogmes et interdits en vérités incontestables. Pour moi, respecter une religion c’est la maintenir dans un espace relatif d’expression (propre à la remise en question et à la discussion) face à l’absolutisme de ses affirmations. En ce sens la laîcité nous est indispensable.

Revenir en haut de la page