samedi, 27 mai, 2017
Grand débat : Le Front National a-t-il une chance d’accéder au pouvoir ?

Grand débat : Le Front National a-t-il une chance d’accéder au pouvoir ?

Les électeurs du canton de Brignoles (Var) ont donné la majorité (40,4 %) de leurs suffrages à Laurent Lopez, candidat du Front national, lors d’une élection cantonale partielle.

Depuis, beaucoup parlent d’une « poussée du Front National » et l’UMP se voit forcée, à sa base en tout cas, de composer avec un voisin qui se met, petit à petit, à l’inquiéter dangereusement. Tout le monde se cherche des excuses et tente d’expliquer les causes de cette poussée [voir la dernière chronique d’Éric Zemmour]. Quoi qu’il en soit, Marine Le Pen semble avoir réussi sa tentative de dédiabolisation. Pour les médias, ça n’est pas suffisant : le FN est toujours un parti « d’extrême-droite ». Pour certains militants, c’est déjà trop : le FN serait rentré dans le moule. Qu’en est-il ?

Le Front National, avec ses bons résultats et des sondages encourageants, a-t-il une chance de se porter, un jour, au pouvoir ? Ou est-il voué à jouer l’épouvantail de service des deux partis de pouvoir que sont l’UMP et le PS ? A-t-il réellement pour objectif d’y arriver ou n’est-il qu’une impasse ? Et s’il y arrivait, pourra-t-il s’y maintenir ? Les élections peuvent-elles lui permettre de remporter les suffrages ou le système est-il, de toute façon, verrouillé ?

Toutes ces questions sont on ne peut plus à l’ordre du jour, le Front National agitant la sphère médiatique avec sa poussée électorale et sondagière. En prenant en compte toutes les questions posées ci-dessus, c’est à vous de jouer dans les commentaires !

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

67 commentaires

  1. je ne sais pas si le FN peut ou pas accéder au pouvoir mais par contre ce que je voudrais savoir, c’est comment ce parti a pu passer d’une politique économique et sociale à faire rougir Thatcher et Reagan à une politique que certains « libéraux » pourraient qualifier de « socialisante ? il est normal que sur certains sujets les partis politiques fassent des ajustements mais là l’on assiste à un virage impressionnant … alors véritable conviction ou simple chasse à l’électeur ? 

    • Ludovic de Laguarigue

      Bonjour David, pour vous répondre :
      Les maux changent (du socialisme à l’hyper-libéralisme), les remèdes du Front s’adaptent ; mais la philosophie demeure.

      • donc quelle est la philosophie économique et sociale du FN ? 

      • Priorité au Français! C’est ça la philosophie du FN en toute chose!! Et je suis bien d’accord avec ça!! Il serait grand temps qu’on revienne à l’essentiel!! C’est à dire NOUS : peuple de France!!!!

      • La Mondialisation ? Monsieur.
        Elle n’existait pas en 1980 (par exemple)
        Programme de souveraineté de tous les Peuples, comme 95% de la planète.

      • Français désabusé

        La meilleure qui soit!

      • je repose donc la question, quelle est la philosophie économique et sociale du FN mis à part « les français d’abord » ? 

      • Je partage ton éblouissement face à ce destin politique David. Il est très difficile d’en trouver une sur la durée. Je dirais  »oui à l’économie de marché, non au capitalisme »:  »un libéralisme rationalisé ».

      • Leur philosophie est l’opportunisme pour arriver au pouvoir.

      • Anthony je crois que le libéralisme ne peut être « adouci ». Extrait qui me semble pertinent »Ainsi le libéralisme peut être considéré comme un système de généralisation de la dette, tandis que l’enseignement de Notre Seigneur Jésus Christ repose sur le rachat de la dette, sur la remise de la dette. La prière qu’Il nous a laissée ne demande-t-elle pas : « remets-nous nos dettes comme nous-même avons remis à nos débiteurs » (Mathieu 6,12).
        Spirituellement « neutre » c’est à dire anti-chrétien, philosophiquement erroné et mensonger, politiquement et historiquement construit contre l’Eglise catholique, véritable structure de péché par le renfort qu’il apporte aux vices d’égoïsme et d’avarice, structurellement cyclothymique du point de vue économique, le libéralisme ne peut être « réformé ». Il est, à l’inverse de son discours apparent, ennemi de l’homme, de la vérité et de la liberté.
        Philippe Conte

    • @David,
      Il est certain que le FN va gagner plusieurs villes aux prochaines municipales. Cependant, l’affaire Buisson, les écoutes de N. Sarkozy et les démêlées de Copé qui, selon moi ont été initiés par le gouvernement, ont pour seul but d’affaiblir la droite et d’empêcher NS de se représenter en 2017, ou s’il se représente, d’éviter qu’il soit présent au 2ème tour. Alors là, FH sera en face de MLP et il a de grandes chances de l’emporter, car, malheureusement, les paroles inconséquentes de son père restent présentes à la mémoires de beaucoup de français !

  2. La philosophie est rapidement expliquée ci-dessus,
    Le programme est ICI. Il suffit de chercher un peu. çà devient facile maintenant avec internet…
    http://www.frontnational.com/le-projet-de-marine-le-pen/

  3. Christopher Destailleurs

    Le Front National, longtemps diabolisé, devient de plus en plus un parti sérieux, ancré dans la politique actuelle comme étant l’alternative à une gauche et une droite qui ne cessent de décevoir. Seule classe politique qui défend véritablement notre identité nationale. Avec ces 40 % pour le premier tour de la cantonale partielle de Brignoles (Var), le peuple envoi un message fort à nos dirigeants.
    Le FN au pouvoir ? Tout dépend ce que l’on entend par pouvoir. Bien sûr, les partis traditionnels feront bloc pour se laisser toutes les chances de gouverner dans le chaos le plus total, celui que l’on connait actuellement.
    Quoi qu’on puisse en dire, les voix qui se dirigent vers le parti de Marine le Pen sont bien plus d’adhésion que l’on ne veut bien le croire. Les prochaines échéances électorales risquent de voir une vague bleue surgir, et celle-ci sera bleu marine…
     

    • ply daniel

      la réponse à vos questions apparaitra bientôt pour le salut de la France , ainsi l’ensemble des souverainistes comprendrons alors qu’il faut s’unir , dans un bloc la masse fait front et la brique est fragile …

    • le FN procède de la même manière que la gauche pour tenter d’arriver à la plus haute marche, ils n’ont aucune chance d’y parvenir, même en débauchant quelques « intégristes » à la droite républicaine, ce parti est composé et animé par des individus, qui ne cessent de parler de l’UMPS, ce qui ne leur rapportera que quelques égarés de l’UMP, et n’auront jamais les voix de la gauche (ou si peu) le résultat sera celui que souhaite la gauche, aidée par tous ces inconscients qui ne visent en réalité que quelques strapontins pour exister!! et se venger à posteriori des successeurs de De Gaulles qui ne leur a pas fait de cadeaux en son temps

  4. Bonsoir à vous ! En tous cas sur Brignoles, je ne crois pas du tout à une montée du FN. C’est l’augmentation du taux d’abstention qui a permis le score de 40.4% ! Le nombre de votants FN aurait même diminué de 16 voix depuis le dernier scrutin de 2012. De quoi vraiment se poser des questions sur le rôle du FN accordé par les médias et dans la caste politique qui ne cessent de miser sur des peurs imaginaires profitables à leur utopie européenne. Pour ma part, j’ai renoncé à attendre quoi que ce soit des urnes tant que le système électoral sera aussi verrouillé et aussi peu probant et représentatif ! Le sauvetage de la France relève d’une plus profonde dimension de pensée et d’action ! Ce qui contraste avec l’imagination étriquée d’une oligarchie aussi minable !!!

  5. Bien sûr ! Aujourd’hui les français se rendent compte que c’est un parti unificateur et se rendent compte grâce aux différentes élections partielles que c’est possible pour le FN d’accéder au pouvoir ! Je pense que le RBM est ce qu’attendaient les français depuis longtemps pour renverser la bande de potes au pouvoir ! Vive la France, en route pour la victoire !!

  6. Vive le FN, et mort aux lobbies qui nous ficèlent !

  7. Que la contestation du monde des médias, du nouvel ordre mondial et du libéralisme gagne la majeure partie de la population? Je crois que cela est déjà vrai. Que Marine Le Pen fasse l’unanimité? On n’ y est pas encore tout à fait. Cela montre qu’elle n’est pas (encore?) la figure qui fédère tout le mouvement contestataire des sceptiques français (sceptique n’est pas à prendre dans un sens péjoratif: Descartes montre que par le doute la vérité peut apparaître; eurosceptiques, climatosceptiques sont sur la voie de la raison). Quoi qu’il en soit, elle progresse rapidement dans l’opinion, sans doute aussi parce que la panique, la débandade du système autour d’elle constatées par Zemmour, lui confère une grande autorité.
    Pour reprendre au début du débat, le FN est devenu un parti de gauche: à lire le droit de réponse de Marine Le Pen à Renaud Dely (http://www.frontnational.com/2013/10/les-mensonges-du-nouvel-observateur/), où l’on croirait à se casser le nez lire  le Comte de Mirabeau. Renaud Dely est parfaitement inconscient lorsqu’il place le FN hors des Républicains, parce qu’il est aujourd’hui quasiment le seul parti républicain (souveraineté populaire, défense de la nation, monnaie, frontières…). Malgré ce, Marine s’écarte de sa base en ne prenant pas à son compte l’accusation -qui n’en est pas une- de faire de l’identitaire. Elle semble adopter une vision économique Marxiste du monde en dépit du soucis qu’avait son père de la définition d’un peuple, de son unité, de la francité. Marine condamne l’avortement et l’immigration, mais quasiment uniquement d’un point de vue économique. Tous les problèmes sont dus à l’argent. Elle délaisse le sujet du « mariage » homosexuel, se pâme de la publicité que son père condamnait dans nombres de ses discours….  Je comprend qu’elle déçoive une partie de l’électorat du FN par ce revirement fou. En définitive, j’ai peur que sa dé-diabolisation -comme on la nomme- lui porte grand préjudice au final. N’oublions pas que dans les Cantonales de Brignoles, un dissident « d’extrême-droite » a fait 9%. Je pense que l’argent est vecteur de maux, mais que les pertes de repères spirituels (qu’il cause en partie)  aussi. Cela explique peut-être l’invective de David Saforcada.  Le FN a pris en compte le matérialisme ambiant qu’il combattait, n’a plus aucun rapport avec l’extrême-droite, c’est un parti populiste et populaire, à tort ou à raison. Il rentre dans le moule pour mieux le moduler, le dominer.

    Ne jamais mépriser le système <<UMPS>>: ils seront prêts à toutes les cabrioles et revirements s’il monte et attireront des contestataires (ça ferait peut-être bouger les choses si ça n’est pas que démagogie). L’électorat du FN suivra-t-il? Vu qu’il fait corps avec le système… Pas sûr! Il a toute ses chances car le jouet de Mitterrand -le FN médiatisé- devient dangereux en empiétant aussi sur la gauche qui l’a fabriqué. Il a cet objectif de renverser la table. Les élections aussi verrouillées soient-elles, crouleront peut-être sous le poids de la montée exponentielle du FN. Un tripartisme quatrième République (Droite/Gauche/FN)? Ou un éclatement de la structure? Quand à se maintenir, je l’en crois capable pour un certain temps si élu, à condition qu’il matte les éventuelles « révolutions » des étudiants et des quartiers. Autant dire qu’il a par son potentiel, de quoi inquiéter…

    Il faut tout de même se mettre en garde de tout voir par le chiffre 2: la réalité n’est pas faite des résistants et du système,c’est aussi vrai pour les antifas que pour nous: la réalité est complexe et doit nous garder du manichéisme qui voudrait que l’on se prenne pour Jean Moulin. Assez de refaire sans cesse la guerre mondiale! Marine Le Pen incarne une alternative, parmi d’autres, dont certaines avortées.
     

    En résumé, en ce qui me concerne, le FN m’apparaît comme le seul « grand parti » me proposant une étape saine pour le  processus de Renaissance Française. Toutefois, il ne me sied pas totalement par son déni récent de la sphère identitaire et culturelle, ainsi que l’exacerbation du législatif et le manque de rigueur budgétaires par rapport aux projets UMP dan ce contexte. Seul l’avenir dira si mes pronostics à son sujet sont justes. J’ai fait un rêve, celui-là n’est pas le mien, mais en politique il faut parfois savoir concéder un peu.

    De plus, que l’on gagnerait un temps précieux à créer une véritable Union Patriote, comme le propose avec justesse Nicolas Dupont-Aignan! Mais rêve-je trop?





     

    • je n’invective personne, je m’interroge juste sur un virage aussi impressionnant et rapide de la « doctrine » économique et sociale du FN. cette « socialisation » n’est pas forcément pour me déplaire bien que le Front ne soit pas (plus) ma tasse de thé. je ne l’ai jamais caché, dans les années 80 j’étais proche (sans avoir adhérer) de la ligne Stirbois donc je connais un peu le sujet.
      ensuite pour moi, effectivement il peut y avoir une lame de fond FN mais de là à prendre le pouvoir il y a un palier et il y en a pour un moment car contrairement à la pensée militaire « qui tient les hauts, tiens les bas » en politique il faut tout autant « tenir les hauts que les bas » et là c’est une autre histoire pour le FN. 

      • après je rejoins Anthony sur DLR et NDA.  il y a là un programme économique et social cohérent qui reste le même et sur lequel les bonapartistes sont d’accord (eux aussi n’ayant jamais changé leur fusil d’épaule).
         

      • Le problème, c’est que privé de son leader, l’électeur moyen patriobobo de DLR préférera voter éternellement UMPSMODEM que FN.
        Ça en dit long sur la solidité de son patriotisme…

      • C’est asse drôle que le parti socialiste anti-libéral avant 83, le soit profondément devenu. Le FN qui lui l’était, à compris que la destruction qu’orchestrait nos élites venait du libéralisme. Le rapport de force s’est inversé semble-il. Le FN et NDA ont des programmes quasi-similaires aujourd’hui.
        La « socialisation » sur le plan économique n’est pas sans me déplaire, mais elle me déplait en partie sur le reste.

        Je suis assez d’accord sur la fin: le FN ne « tient pas les hauts et les bas ». Si par prendre le pouvoir on entend seulement l’élection présidentielle, je doute que le « sursaut » populaire sois pour tout de suite dans les conditions actuelles.

      • Le rapport de NDA sur la fraude fiscale m’a réellement enthousiasmé.

    • Pour moi le FN a copié le programme économique de DLR car il a bien compris le rejet des Français de la construction Européenne qui livre notre pays au pire de la mondialisation et dépossède les peuples de la démocratie. Cependant à la présidentielle de 2012 devant la peur des français de sortir de l’euro savament orchestré par les média, le FN à commencer à louvoyer. Le programme de DLR, oui, mais sans faire peur.
      L’objectif de ce parti  est d’identifier ce que veulent entendre les Français pour leur resservir quitte pour cela à assumer des contradictions flagrantes.
      Le FN est un parti familial (Le Pen) c’est sa grande fragilité. C’est un parti symbolique, au sens qu’il devient le catalyseur de la colère du peuple face à l’ouverture des frontières, les délocalisations, l’installation au pouvoir d’une oligarchie qui se complet dans ses privilèges.
      S’il arrive au pouvoir, ce qui n’est pas impossible, alors nous aurons la gueule de bois, car le fond d’extrème droite sur lequel il s’est bati fera tomber le masque du politiquement correcte. La famille Le Pen ne tarderait pas à tomber dans les affaires glauques. Mais peut être faut il qu’il arrive au pouvoir pour lui enlever son statut  d’alternative à l’UMPS via la réalité de sa pratique du pouvoir.
      Je préfèrerais une arrivée au pouvoir des Patriotes avec DLR ce parti me parait sain il peut tolérer plusieur courant en son sein, notamment faire cohabiter un courant dur de patriotes conservateurs traditionnalistes avec un courant de patriotes chevénementiste en s’enrichissant des différences. De même que si sa figure de proue est NDA, de nouveaux talents verront le jour pour perréniser sa pensée politique.
      Au FN, l’anathème tombe sur les Maigret ou tout autre personnage qui nourrit des ambitions dans le parti hors Le Pen.
      Le FN m’apparait comme un miroir aux alouettes. Comme il est visible dans les média car le lobby UMPS l’utilise pour se maintenir au pouvoir les Français l’identifie comme le seul recour possible face à l’intolérable.
      Le FN porte en son sein des thèses pétainistes cachées avec habilité et cela ne pourra pas éternellement durer.
      Vive la France oui mais d’abord vive la France Libre!

  8. Je précise que je ne m’oppose pas à l’électorat FN dont je partage l’amour de la France !
    Je pense dans le cadre du présent grand débat, que la solution ne réside pas forcément dans le clivage officiel qui même élargi au FN, n’intéresse plus qu’un tiers de la population !
    Il ne faut pas se résoudre à exclure le véritable 1er parti majoritaire, celui de l’abstention ! Le peuple est ou s’est réduit au silence et pas que par ignorance ou lâcheté ! Je lui prête une très grande lucidité qui pourrait bien surprendre et surpasser le formatage politicien en vigueur !
    La France dite réelle a dit NON en 2005 et s’est illustrée avec la manif pour tous. Elle a été systématiquement trahie ! Vraiment difficile de mesurer sa rancoeur !
    Or, le FN qui s’est trop réjoui du 1er tour de 2012 sans avoir pu battre sarkozy, continue de lui demander d’attendre et d’espérer, de retourner voter la prochaine fois, puis une autre, alors que l’état du pays se détériore à vue d’oeil, que c’est grave et très urgent !

    • Il est ignoble de la part de la République que pour le CPE, on a cédé parce que des jeunes incultes ont usé de violence, et qu’une manifestation pacifique ait été avortée. Il faut se battre sur tous les fronts en continuant cette manifestation pacifique: on fait peur au système, que cela ne cesse pas!

  9. Marine Le Pen peut tactiquement gagner le pouvoir. En revanche, la question est de savoir si son gouvernement aurait les reins assez solides pour contrer l’enorme offensive du système mondialiste qui s’abbattrait alors sur la France. On vera alors si M. Le Pen est capable de son « état stratège ». En vérité, en cas de montée au pouvoir, M.Le Pen devra immédiatement convoquer un gouvernement d’union national allant de la gauche conservatrice à la droite nationale. Elle devra appeller des hommes d’états aux ministères, les évidents grands ministres que devront être demain de Villiers, NDA, Chauprade, Phillipot, même Chevenement s’il en a encore la force, etc. En tout état de cause, il est certain que des troubles pourraient être activés de l’extérieur ou de l’intérieur de l’élite anti-France, si un tel scénario se produisait. La question qu’il faut donc se poser, c’est est-ce que M.Le Pen peut réeller relever le défi immense de débarasser le pays de l’ennemi intérieur, de « l’Etat dans l’Etat », en a t-elle la conscience nationale suffisament puissante, a-t-elle une telle capacité d’action? En définitive, M.Le Pen aura un rôle historique en tant que convocatrice du gouvernement de salut public. Mais nous avons tous le sentiment que cela ne suffira pas, il nous faut quelque chose de supérieur et d’immuable pour réaliser une renaissance spirituelle et politique. Mon inquiétude est celle de la capacité du Front National, à terme, d’insuffler une telle mécanique parmi les sentiments populaires.

    • Bonjour Zinoviev et bonjour Anthony La Rocca !
      Je viens de voter pour vos 2 posts ! J’entrevois même jusqu’à l’ombre de la Russie et des BRICS pour soutenir officiellement un nouveau régime français afin de le défendre contre toutes influences ennemies, internes ou externes !
      Pas que du fantasme, ni d’excès d’imagination ! On en est là ! Je maintiens que la situation ne se résoudra pas qu’avec du politicien délimité par des petites cases dessinées par le système !
      Je reste suspicieux sur le projet du FN de d’abord renégocier les traités européens et de n’organiser un référendum qu’en cas d’échec ! On n’a pas le temps et rien n’est négociable ! Pareil, il n’y a pas à inscrire dans la constitution la primauté du droit français sur le droit européen (en le reconnaissant donc). Non, il faut inscrire que la loi ne peut se soumettre à aucun droit supranational, exclusivement au droit national !
      Personnellement, j’en attends encore moins de DLR, ni de tous ceux qui prônent aussi une autre europe, comme le souligne parfaitement Asselineau.
      La France a un besoin d’urgence besoin d’un roi ou plutôt d’un chef militaire !
      Oui à l’union de tous les patriotes mais nationaux !!!

      • Bonjour à vous
        Merci pour votre vote! L’idée d’un soutien externe, ou même une alliance supranationale pour le coup, je pense que ça peut être intéressant. Non à un mouvement européen comme Newsropeans, mais pourquoi pas des ententes pour préparer le terrain entre Alternative für Deutchland et les patriotes français par exemple.

        Sur un autre plan il est évident que le destin de la France ne revient qu’aux patriotes français. Pour ce qui est du droit il est clair qu’il ne doit émaner que de l’Assemblée Nationale et du Sénat, je l’ai dénoncé. Je vais vous dire, j’en ai assez de la guéguerre absurde entre Asselineau et DLR. Qu’ils discutent! DLR veut d’une autre Europe, mais dans tous les cas la finalité première est la même: il veut casser celle-là. On peut au moins dans un premier temps tous s’accorder. Je veux moi d’une Europe qui n’engage pas la souveraineté de la France, j’accepte qu’on ne soit pas d’accord. Le Pen a le plus de voix donc de poids, mais on doit s’entendre. Paul-Marie Coûteau, Marine Le Pen, Asselineau, NDA, Max Gallo, De Villiers, Ménard, Renaud Camus, Guaino, Ayoub: ralliez-vous bon sang!

        J’en ai déjà discuter, je pense que dans le contexte actuel un chef est acceptable, mais un roi créerait trop de trouble. D’autre part un roi peut très bien être un mauvais chef. Je ne crois pas à la mauvaise foi du FN dans son programme. Accordons-nous au moins tout d’abord, faisons éclater les divergences après avoir sauter le pas. Sieyès et Robespierre ont tous deux signé le serment du Jeu de paume.

      • Bonsoir ! Une voix de plus pour ce post !
        Je ne m’intéresse pas non plus à ces guéguerres et je ne suis inscrit ni à DLR ni à UPR (dont j’approuve cependant les analyses !). Je n’ai répondu qu’à des invitations du FN sans encore adhérer faute d’une confiance totale sur son rôle précis dans l’échiquier « officiel » …
        De roi, je ne parlais qu’en représentation psychologique et en chef militaire, je pensais à l’exemple de Bonaparte ou de De Gaulle !
        Bref, dans tous les cas d’un vrai monarque, quelqu’un qui personnifierait l’Etat en affirmant son autorité « morale » et sa force d’union nationale. Pour le coup, c’est Asselineau que je reprends : quand tout va mal, le peuple français se tourne toujours vers l’Etat !
        Autre précision : Je préfère une europe sous l’influence des valeurs de M. Poutine et défaite de son atlantisme aussi pour nous éloigner ensemble de notre ennemi commun ! Une europe de la coopération, ai-je entendu aujourd’hui d’Aymeric Chauprade (que j’écoute aussi beaucoup ces temps-ci depuis son appel de Moscou devant la Douma).
        Sachez enfin que je ne suis pas affirmatif et que je n’émets que des hypothèses personnelles, étant réaliste sur mon degré de bonne compréhension des faits. Nous ne savons pas tout puisque le régime en vigueur ne se consacre qu’au nivellement pas le bas du peuple ! Je cherche comme vous des moyens d’éviter un affrontement horizontal.
        Le problème est vertical. 

  10. Il est temps d’arrêter cette folie de construction européenne qui est devenue totalitaire. De façon pragmatique il n’y a qu’un parti qui s’y engage le FN !
    En faisant des recherches historique je suis tombé sur ce lien :
    http://www.taurillon.org/Aristide-Briand-et-le-projet-d-Union-federale-europeenne,02125
    Il fait la synthèse de la charte de la création d l’Union européenne écrite par Aristide Briand en 1930 et qui conduisit la France vers cette honteuse défaite et vers la collaboration.
    L’essentiel de cette charte a été reprise car les fondateurs de l’Europe actuelle ont œuvré à la SDN !
    Lisez la ! Vous verrez que les dérives actuelles ne sont que l’aboutissement d’un grand destin qui prévoit de déléguer le gouvernement des nations à un organisme non élu supra nationnal (à l’époque c’est la SDN qui devait gouverner les états !)
    Alors OUI ! Il est temps de RESISTER … Libéraux ou socialisnts !

Revenir en haut de la page