vendredi, 26 mai, 2017
La police également touchée par la radicalisation
(Petit louis via FlickrCC)

La police également touchée par la radicalisation

On sait que l’armée fait face, actuellement, à un inquiétant problème de communautarisme et de radicalisation. Comme le révèle Le Parisien, la police n’est pas épargnée par ce phénomène.

Désormais, la Préfecture de police de Paris recense chaque semaine les « comportements de transgression du principe de laïcité », novlangue utilisée pour ne pas appeler les choses par leur nom, en l’occurrence : radicalisation islamiste. Une note a ainsi été rédigée par la Direction de la sécurité de proximité afin de détailler 17 cas survenus entre 2012 et 2015 en région parisienne. Quelques exemples : refus de surveiller une synagogue, écoute de prières musulmanes en patrouille, incitation à commettre des attentats sur Facebook, insulte faite à l’uniforme…

« En se comportant ainsi, ces personnes savent qu’elles s’exposent à une sanction et, à terme, à une exclusion. Il s’agit ni plus ni moins que d’un suicide professionnel », a expliqué le sociologuqe Farhad Khosrokhavar au Parisien.

Plusieurs choses à noter : la « grande majorité » (pour ne pas dire tous) de ces cas concernent, évidemment, la religion musulmane ; un tiers des cas concernent des femmes, plus déterminées que les hommes ; quatre d’entre eux sont le fait de convertis à l’islam ; un seul cas a eu des suites devant un tribunal ; et enfin tous sont commis par de jeunes gardiens de la paix, jamais par des officiers ou commissaires.

Pour l’heure, les autorités parlent de cas « marginaux » et refusent de désigner une « cinquième colonne islamiste » au sein de la Grande maison. Malgré tout, l’inquiétude enfle et il n’est pas à écarter que le phénomène n’ira qu’en s’amplifiant. Un constat d’autant plus accablant lorsqu’il est présent chez ceux-là même qui sont sensés veiller à la sécurité de la nation.

► LIRE AUSSI : Le témoignage accablant d’un ancien militaire sur TV Libertés

 



Adhérer

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page