dimanche, 22 octobre, 2017
« Une certaine idée de la France » #3 – Olivier Dejouy
Olivier Dejouy (dit Perceval), fondateur du Réveil Français.

« Une certaine idée de la France » #3 – Olivier Dejouy

Le Bréviaire des patriotes lance « Une certaine idée de la France », une série d’entretiens où nous soumettons 5 questions, toujours les mêmes, à des personnalités afin que chacun puisse exprimer sa vision de la France au travers de son histoire et de sa culture.

Pour ce troisième numéro, nous avons interrogé Olivier Dejouy (dit Perceval), ancien secrétaire général de l’Action Française et fondateur du cercle de pensée patriotique « Le Réveil Français ».

► Le général de Gaulle avait « une certaine idée de la France ». Quelle est la vôtre ?

Pour ce qui est du Général, sa destinée exceptionnelle a illustré parfaitement quelle était cette « certaine idée de la France ». Une France souveraine, indépendante dans ses choix d’alliance, historique et portant une mission universelle qu’elle tient de son baptême fondateur. Je n’ai pour ma part , pas d’autre idée que celle qu’exprimait l’homme de la France libre.

► Quels sont les personnages historiques que vous appréciez le plus et qui incarnent le mieux l’esprit ou le génie français ?

Ils ne manquent pas, mais pêle-mêle : Philippe Auguste , Saint Louis, Louis XI, voilà pour les rois. Mais aussi Jeanne d’Arc, Bayard, Richelieu, Vauban et plus proche de nous D’Estienne d’Orves et le Maréchal Leclerc.

Cette liste n’est naturellement pas exhaustive et n’intègre pas nos écrivains, nos poètes , nos musiciens ni nos savants. Notre patrie en 15 siècles ayant engendré tant de talents , de bravoure d’héroïsme, d’art et d’intelligence que je n’ai que l’embarras du choix

► S’il ne devait y en avoir qu’un, quel livre ou auteur conseilleriez-vous à nos lecteurs ?

Très difficile de répondre à cette question , mais je crois que ce serait : « La grande peur des bien-pensants » de Georges Bernanos.

► Si vous aviez pu choisir votre année et lieu de naissance, quels seraient-ils et pourquoi ?

En 987 à Paris, c’est à dire plutôt en Ile de France , point de départ d’une aventure nationale unique au monde, pour vivre l’avènement des Capétiens qui pétriront et donneront sa forme durable à la France.

► Pour terminer, pouvez-vous nous partager une citation qui vous inspire et vous tient particulièrement à cœur ?

Il y en aurait plusieurs, mais une s’applique peut-être plus particulièrement aujourd’hui à notre siècle ou la gauche se réfugie derrière une espèce d’idéologie sanitaire, agissant plus sur les comportements que sur le réel , tout en servant lâchement par carriérisme le système libéral qu’elle partage avec une droite affairiste et sans scrupule, tandis que la France semble décliner irrémédiablement.

Il s’agit de cette maxime bien connue de Maurras : « Tout désespoir en politique est une sottise absolue. »

Adhérer

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page