samedi, 27 mai, 2017
Le président de Debout les Jeunes répond à Julien Rochedy
Nicolas Calbrix, président de DLJ, lors d'un discours.

Le président de Debout les Jeunes répond à Julien Rochedy

Ceci est une réponse de Nicolas Calbrix, président de Debout Les Jeunes aux propos de Julien Rochedy, directeur national du Front National de la Jeunesse. Dans un récent entretien au Bréviaire des patriotes, celui-ci faisait le parallèle entre la situation du camp patriote et la bataille de Waterloo, et comparait Nicolas Dupont-Aignan à Grouchy.

Dans le passé ou le présent, Julien Rochedy ne comprend pas toute l’histoire

Dans une récente interview, Julien Rochedy en est venu à comparer Nicolas Dupont-Aignan au Marquis de Grouchy, l’accusant d’être seul avec son petit corps d’armée, ratant toutes les batailles. Vous savez ce qu’on dit sur la culture et sur la confiture ? Cela s’applique ici parfaitement au président des jeunes du FN.

Rappelons-lui qu’au contraire de Grouchy qui exécutait les ordres de Napoléon Bonaparte, Nicolas Dupont-Aignan n’a pas à en recevoir de Marine Le Pen. Il a quitté l’UMP pour fonder Debout la République, un parti indépendant agissant pour l’intérêt de la France et des Français, pas pour devenir l’avant-garde d’un FN en peine de rassemblement.

Le président du FNJ qui donne des leçons de stratégie militaire et politique n’a visiblement pas non plus compris que pour les partis, comme pour les armées, la taille n’est rien sans la cohésion et le respect des convictions. Peu importe que le FN attire davantage d’électeurs que DLR s’il n’est pas au clair sur sa ligne. Ce précepte qu’énonçait le Général de Gaulle en prônant l’armée de métier dans les années 1930 lui a échappé mais il est vrai que tout le monde ne trouve pas ses références dans le gaullisme, certain sont davantage passionnés par la politique italienne des années vingt et trente !

Alors, plutôt que de se lancer dans des comparaisons hasardeuses et de s’attaquer aux patriotes, Julien Rochedy ferait mieux de s’interroger sur la cohésion de son propre parti et sur les raisons pour lesquels le FN n’arrive pas à rassembler au-delà du FN. Entre les sorties douteuses de Jean-Marie Le Pen et le discours volontariste et patriote de Florian Philippot, les Français ne savent plus sur quel pied danser avec ce parti.

Avec ce manque de clarté, le FN croit ratisser large quand il ne fait que condamner les idées patriotes et républicaines auxquelles aspirent les Français à rester dans une opposition stérile et inutile. Résultat ? Le FN enchaîne des victoires à la Pyrrhus et stérile aujourd’hui entre 20% de l’électorat. Après 30 ans d’existence, il a moins d’élus locaux que DLR en 5 ans ; entre la présidentielle et les européennes, il a perdu 1,5 millions de voix (quand DLR en gagne 100 000), et aucune des idées défendus par le FN n’a concrètement été mise en œuvre depuis les années 1970 !

Alors Julien Rochedy, on continue à faire campagne inutilement comme Grouchy poursuivant les Prussiens ou l’on propose une nouvelle offre politique patriote, qui ne renonce en rien aux convictions mais raisonnable qui permettra le rassemblement des Français? A DLR, on a choisi notre camp !

Nicolas Calbrix
Président Debout les Jeunes

La vidéo à l’origine du litige : 

Nous avons besoin de votre soutien pour vivre et nous développer :

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

10 commentaires

  1. Les hommes qui argumentent en disant que « la taille n’a pas d’importance » ont en général de sacrées frustrations.

  2. Monsieur Nicolas Calbrix,

    La politique est une chose sérieuse et, si comme l’a écrit Stendhal, elle n’a pas plus sa place dans la littérature qu’un coup de pistolet dans un concert, il convient tout de même d’honorer certaines règles de base de notre histoire commune. Dans les années 50, les algarades entre idéologues avaient au moins le mérite d’être portées à travers la vigueur de styles incisifs et une fougue héritée de nos grands littérateurs. Substrat de l’époque, sans doute. Je ne prétends pas ici juger vos idées mais vous notifier que votre réponse est d’une indigence notable et qu’elle confine par ailleurs au linguicide (certaines de vos phrases ne sont même pas françaises !). A moins d’admettre que jongler avec les solécismes soit au programme de votre parti (contre lequel je n’ai rien au demeurant), je vous conseille humblement de vous épaissir le cuir et d’observer, à travers la longue tradition pamphlétaire de notre pays, comment on répond à un contradicteur, quel qu’il soit. La culture n’est pas une insulte et je vous soumets l’hypothèse que l’étaler un peu de temps en temps permet d’enrichir le contenu de ses assertions, à défaut de les écrire correctement. Elle permet également, et c’est chose je crois non négligeable, de ne pas passer du statut de publiciste à celui de publicitaire. « Tout homme qui écrit, et qui écrit bien, sert la France » n’est-ce pas. Mais tout le monde ne trouve pas ses références dans le gaullisme. Sur ce point, je vous donne raison.
    Vous souhaitant pour le reste une bonne continuation,
    Cordialement.

  3. « Le FN en peine de rassemblement »…Je ne sais pas si Julien Rochedy a des lacunes historiques comme le prétend le président des jeunes de DLR, mais je suis certain que ledit Calbrix a de sérieuses lacunes en matière de politique contemporaine. Un parti arrivé en tête aux dernières élections est donc considéré comme à la peine électoralement. Comprendra qui pourra.

  4. Dans le contexte actuel, il est d’usage plus que courant pour tout opposant politique se réclamant du patriotisme, de reprocher à Marine Le Pen son indécision apparente relative à la ligne politique du FN, effectivement celui-ci caracolant en tête des Européennes et ayant subtilement obtenu quelques communes, il va de soi que ses détracteurs tombent dans la facilité…
    Celle d’occulter la main mise du CRIF sur les plus hautes institutions Françaises, évidemment ni DLR ni l’UPR n’ont à se confronter à ce genre de problème puisque pas assez représentatif de l’opposition actuellement.
    Relancer l’argument fallacieux des années 30 Italienne face au FN n’honore en aucun point Monsieur Calbrix, cela est à peu prêt aussi simple et inutile que de rappeler l’appartenance de Nicolas Dupont Aignan comme young leader à la French American Foundation.
    Ce que tente Julien Rochedy et le RBM plus globalement est légitime est empreint de bon sens, car ce n’est pas les 5 % de DLR ou les 0.4% de l’UPR qui feront la différence.

    Fédérer les patriotes reste la seule et unique voie possible pour s’émanciper du joug de Bruxelles et des E.U.
    Aucune victoire stérile, tout ont un but, et si Monsieur Calbrix fait allusion au groupe parlementaire il reste encore bien des opportunités au FN d’en constituer un pour les autres sessions.

    Petite digression, mais il est important de le mettre en avant, un projet de loi de référendum d’initiative populaire à été soumis à l’assemblée Nationale le 13 Février 2014 par Gilbert Collard.

  5. J’aime bien les réponses qui renforcent le message d’origine! Parfois, le silence est d’or.

  6. Calbrix : « on propose une nouvelle offre politique patriote, qui ne renonce en rien aux convictions »

    Tant que DLR n’abordera pas le problème du Grand Remplacement, le phénomène majeur qui touche la France depuis 40 ans, stigmatisant au contraire les « relents identitaires » du FN, ma voix n’ira jamais à Dupont-Aignan !
    Le problème de l’euro est très-très secondaire pour moi. Une crise économique, on en sort en 20 ans, alors qu’on ne revient jamais sur un changement de peuple.

  7. « Entre les sorties douteuses de Jean-Marie Le Pen et le discours volontariste et patriote de Florian Philippot, les Français ne savent plus sur quel pied danser avec ce parti. »

    Tout grand parti politique « sérieux » dispose de plusieurs courants en son sein. Le PS, l’UMP sont composés de plusieurs mouvements. Cela permet notamment de capter un électorat plus large. Le FN dispose d’une aile identitaire et souverainiste et d’une aile « seulement » souverainiste, cela ne me semble pas inconciliable ; ce n’est pas une faiblesse, c’est une force stratégiquement.

  8. Quant à moi, je défends Julien Rochedy qui a parfaitement raison de comparer Dupont Aignan à Grouchy; il a ainsi voulu dire que mener un combat chacun de son côté ne résoudra rien, sauf de contenter son égo; si tous ces petits partis, sans adhérer au FN — car ce n’est certes pas ce qu’on leur demande — se plaçaient sous l’ égide du RBM pour grossir les rangs de la vraie opposition à l’ UMPS et leurs soutiens de gauche qui suivent la même politique, nous mettrions davantage de chances de notre côté; le sentiment national doit l’ emporter sur l’intérêt personnel de chacun, mais pour certains, c’est trop demander car trop attachés à leurs prérogatives; dans ces conditions qu’ils ne se placent pas en défenseurs du peuple. Julien Rochedy a été très gentil de ne pas accuser Dupont Aignan de faux – cul, car ce dernier est membre de la French American Foundation donc young leader au même titre que Hollande, Sarkozy, Moscovici, Pécresse, Belkacem etc ….

Revenir en haut de la page