vendredi, 26 mai, 2017

11 avril 1512 Les Français battent les Espagnols à Ravenne

Le 11 avril 1512, les Français battent à Ravenne l’armée espagnole de la Sainte Ligue avec l’aide de l’artillerie du duc de Ferrare.

Bien que la victoire sera pour l’armée française, guidée par le célèbre Gaston de Foix et parmi laquelle se trouve également Bayard, les pertes furent lourdes et la suite des événements en défaveur des Français, qui durent évacuer totalement la Lombardie.

Car c’est bien pour chasser ces derniers d’Italie que le pape Jules II a créé la Sainte Ligue, regroupant l’Angleterre – toujours présente contre la France –, l’Espagne, la République de Venise et les cantons suisses. Lorsque l’armée espagnole rencontre les troupes de Foix sur le rivage du fleuve Ronco, la bataille est engagée. En supériorité numérique, les Français l’emportent, bien aidée par l’artillerie du duc de Ferrare, réputée parmi les plus efficaces d’Europe.

Bayard écrira, dans une lettre à son oncle :

« Monsieur, si le roi a gagné bataille, je vous jure que les pauvres gentilhommes l’ont bien perdue; car, ainsi que nous donnions la chasse, M. de Nemours vint trouver quelques gens de pied qui se ralliaient, et voulut donner dedans; mais le gentil prince se trouva si mal accompagné, qu’il y fut tué, dont toutes les déplaisances et deuils qui furent jamais faits ne fut pareil que celui qu’on a démené et qu’on démène encore en notre camp; car il semble que nous ayons perdu la bataille. »

Gaston de Foix, mort d’en avoir trop fait

Alors que l’armée espagnole guidée par Raimond de Cardona bat en retraire avec fierté, Gaston de Foix, duc de Nemours, agacé devant cette digne fuite avec drapeaux et tambours, saisit son cheval et part, accompagné d’une frêle escorte, apporter son grain de sel à ce bel ordre. Dès les premiers chocs, celui-ci s’écroule et lâche son dernier soupir sur un bord de route. Tous ceux qui l’accompagnent le suivront dans le trépas.

De peur de se faire ravir quelque once de gloire par cette retraite espagnole trop fière à son goût, Gaston de Foix, neveu de Louis XII, duc de Nemours, comte d’Étampes et vicomte de Narbonne, général en chef des armées d’Italie, est mort à 22 ans d’en avoir trop voulu.

Christopher Lings

 

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page