mardi, 24 octobre, 2017
12 février 1814 : Napoléon bat l’armée russo-prussienne à Château-Thierry
Combat de Château-Thierry, 12 février 1814, à 3 ou 4 heures du soir – Siméon Fort.

12 février 1814 : Napoléon bat l’armée russo-prussienne à Château-Thierry

Le 12 février 1814, Napoléon Ier bat, lors de la Campagne de France, l’armée russo-prussienne dirigée par Blücher à Château-Thierry.

Cliquer pour commander

Cliquer pour commander

En infériorité numérique (20 000 hommes contre environ 30 000), l’Empereur montre une fois de plus son génie tactique et la supériorité de la cavalerie française, commandée par le maréchal Ney. Cette bataille est la troisième d’une série de quatre victoires consécutives commises entre le 9 et le 14 février et appelée « Campagne des Six-Jours » (Champaubert, Montmirail-Marchais, Caquerets-Château-Thierry et Vauchamps). Les Coalisés ne doivent leur salut qu’à l’artillerie prussienne, qui leur permet de se replier en bon ordre.

Malgré toutes ses victoires impressionnantes, l’armée française diminuée, affaiblie et rajeunie (on se souvient des « Marie-Louise », jeunes conscrits de 1814), ne pourra contenir la Sixième Coalition. En mars, les Russes entreront dans Paris et Napoléon Ier sera contraint d’abdiquer, avant de partir pour l’île d’Elbe. La Campagne de France est considérée comme la meilleure de Napoléon Ier, avec la première Campagne d’Italie (1796-1797), où il laissera paraître tout son génie militaire et rendra la tâche rude à des envahisseurs pourtant largement supérieurs en nombre.

Un jour, un livre : « La Campagne de France de Napoléon », Pierre Miquel (éd. Bartillat, 2003). Commander

Faire un don via Paypal ou par chèque

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page