mercredi, 13 décembre, 2017
Notre dessinateur revient en bande-dessinée sur cinq clichés et contrevérités historiques.

Napoléon, homme des Lumières ou dictateur ?

« Vous savez, ma chère, que Napoléon, c’est déjà Hitler? » Les légendes, contrevérités, clichés et billevesées sur l’Histoire de France se multiplient. Insidieux et nombreux, ils profitent de l’érosion des programmes scolaires et de la bien-pensance pour se répandre.

Le Bréviaire des patriotes et son dessinateur Bastien Moselly vous proposent un feuilleton d’une semaine ou il sera évoqué cinq polémiques concernant nos grands personnages historiques afin de donner aux jeunes et aux moins jeunes des arguments pour combattre les idées reçues. Ce jeudi, tâchons de répondre à celle-ci : Napoléon, homme des Lumières ou dictateur ?

napoléondef2

 

Tous droits réservés. Reproduction et utilisation interdites.

Sources : L’Altermanuel de l’histoire de France, Dimitri Casali, Pocket (20 juin 2013)

A propos de Bastien Moselly

Je suis un étudiant en art, passionné d'Histoire (de France, en particulier), un lecteur de Jacques Bainville et un amateur d'Adam Smith. Je milite au sein de Debout la République depuis les présidentielles de 2012.

9 commentaires

  1. Une sorte de despote éclairé..
    « Les hommes de génie sont des météores destinés à brûler pour éclairer leur siècle » disait-il, et il nous illumine encore de par son génie. Quel homme !

  2. Napoléon fut à la fois l homme des Lumières et le premier des dictateurs modernes, il préfigure  vraiment les siècles à venir, et en particulier le 20eme siècle. Incontestable chef de guerre, a defaut de char , il a employé toutes les techniques de la guerre éclair, mais aussi , avec ses Marie Louise , ses enfants enrolés de force , les Jeunesses Hitlérienes et ses pauvres gamins. Comme Hitler, il n avait rien compris a la Guerilla de rue , parallele entre la résistance, et la raclée infligée aux armée par les basques espagnols, sans oublier la cuisante défaite Haitienne dont on se garde bien de parler  . Pillage des richesses des pays occupés, L Italie , l Egypte , l Espagne , si nous devions rendre les œuvres d’art notre Louvre serait bien vide. Déportation des opposants, Rétablissemnt de l esclavage au profit de sa femme Beauharnais et de son beau frere qui se trouvaient bien demunis de main d’ œuvre dans leurs plantations antillaise.
    VOILA L HOMME QUE NOUS ADMIRONS, PAS MOI
     

  3. Moi je l’admire !
    Sans Napoleon que serait l’europe aujourd’hui ?
    C’est lui qui a permit aux idées de la révolution de se répendrent dans les monarchies européennes.
    Lister toutes ses victoires et tous ses bienfaits pour notre pays et le genre humain en général ne peut se faire en quelque mots dans ce commentaire. Aussi je m’abstiendrais.
    Décrire et analyser son génie mobilise quantité d’érudis dans le monde et pour encore de nombreux siécles.
    C’était un homme de son temps qui a utilisé les outils de son époque pour motiver les hommes. Le juger avec les valeurs politiquement correctes d’aujourd’hui relève de la bétise la plus crasse.
    C’était aussi un homme tous simplement avec forcément des défauts ! Pour ma part je trouve que ses défauts et ses erreurs le rendent encore plus grand.
    Une chose est sûre  ce n’était ni un despote ni un dictateur. C’était un homme déterminé qui a bousculé tout un monde de tyrranies pour finalement le faire s’écrouler.
    Ce sont ses ennemies d’hier qui l’admire le plus aujourd’hui.
    Napoleon disait: Notre ridicule défaut national c’est de ne pas avoir de plus grands ennemis de nos succès et de nos gloires que nous même.
    Visiblement cela ne s’arrange pas avec le temps.

  4. La comparaison de Napoléon avec Hitler est d’un grotesque éhonté que les psittacistes de tout poil rabâchent parce qu’ils n’ont pas d’argumentaire plus réfléchi à opposer. Plus d’une fois j’ai entendu, dans la bouche de Français ou d’étrangers, cette comparaison hâtive qui en dit plus sur la mauvaise foi ou l’inculture (ou les deux) de celui ou celle qui l’énonce que sur Napoléon lui-même.
    A plus d’un de ces pontificateurs ou ignorants, j’ai opposé deux arguments qui sont parmi les plus percutants et vérifiables invalidant le rapprochement entre Napoléon et Hitler. Pour être bref mais percutant: Napoléon a émancipé les juifs et ceux qu’on appelait à l’époque « pédérastes » (le mot « homosexuel » n’existe que depuis 1869). Qu’a fait Hitler? Les juifs comme les homos, il les a mis dans des camps d’extermination. En général, cela en bouche un coin à ces radoteurs.
    En 1793, l’Abbé Grégoire avait accordé le statut de citoyens aux juifs. Pour parachever ce que la Révolution de 1789 avait mis en branle, Napoléon a sorti les juifs de leurs ghettos et contribué à leur émancipation. Apparemment, tout le monde n’a pas oublié ceci. Il y quelques jours à peine, sur le site « resistancerepublicaine », une intervenante juive a écrit ceci: « Je ne remercierai jamais assez les armées napoléoniennes d’avoir libéré les juifs en Europe de leurs ghettos, et le ghetto juif près du Vatican où les Juifs croupissaient comme au Moyen-Âge depuis des siècles ». Notons au passage que le mot « ghetto » vient de l’italien et se réfère précisément au lieu où les juifs étaient parqués et astreints à un couvre-feu.
    ___________________________________________________________________________
    Pour la « question sexuelle », je recommande le livre fort éclairant de
    Pierre-François Pinaud: Cambacérès (Librairie Académique Perrin, 1991, ou Fayard, 1996).
    On y voit que Napoléon avait bien d’autres chats à fouetter que de guetter ce que certains mâles adultes pouvaient faire entre eux. L’Empire appelait à des tâches bigrement plus importantes.
    ___________________________________________________________________________
    A propos de Napoléon et des juifs, le site suivant, dirigé par Ben Weider, est pétri d’informations. De surcroît, il répertorie une pléthore de sites napoléoniens où chacun pourra trouver de quoi satisfaire ses intérêts particuliers (même de la vaisselle à l’iconographie napoléonienne…):
    http://napoleon1er.perso.neuf.fr/Napoleon-juifs.html
    On y perçoit que le voeu ultime de Napoléon, ce n’était pas seulement la libération des juifs, mais celle de tous les peuples européens ployant sous le joug de monarchies tyranniques ou d’une Eglise aux pouvoirs tout aussi arbitraires.
    ___________________________________________________________________________
    Au final, je poserai cette question-ci:
    Pourquoi certaines personnes pensent-elles que « Napoléon c’est déjà Hitler », alors que l’image de l’Anglais Cromwell (1599-1658), que d’aucuns nomment le « Hitler anglais », n’est pas du tout passée au même crible? Pourtant la haine qu’il manifestait vis-à-vis des catholiques et des irlandais était une haine monstrueuse, qu’il mit en pratique avec les méthodes d’un racisme, d’une intolérance et d’un totalitarisme que Hitler auraient sans doute admirées…!








     

  5. n’a-t-il pas été surnommé l’ogre spécialement par les espagnols qui ont été mis plus tard sous  la botte du général Hugo
    n’a-t-il pas donné du canon sur la foule parisienne?
    rétabli l’esclavage?
    mettre de l’ordre ? le code civil n’a-t-il pas mis les biens de l’épouse  sous la dépendance totale du mari alors qu’elle était complètement indépendante dans l’ancien régime
    qu’elle vision de l’Europe ? strictement familiale ! pourvou que ça doure

  6. Le fait qu’il ait été un dictateur n’empêche en rien qu’il ait été un homme des Lumières… et inversement. On conçoit aujourd’hui les Lumières de façon monolithique et biaisée, comme si elles avaient inauguré avant la lettre une pensée démocratique (au sens contemporain) ; or, rien n’est plus faux. Les Lumières ont été les grandes cautions morales et idéologiques des despotes éclairés qui, bien qu’éclairés, étaient despotes !

  7. Pierrick Blandin

    Cet homme n’a rien d’admirable, c’est un brillant n’importe quoi, c’est d’abord et avant tout une fraude. Ce que je trouve d’admirable c’est qu’il ait réussi à établirent comme ca en quelques années un régime qui n’a rien de républicain, puisqu’il possédait seul les pouvoirs, et ce à peine dix ans après la revolution !!!!! Le depotisme n’a rien de républicain, même quand on a le droit d’être égaux devant la loi à partir du moment où la loi n’émane que d’une seule personne, c’est plus tout à fait pareil. Alors oui il a fait des trucs sympas, des jolis trucs architecturaux, il a ramené pleins de beaux trucs de partout et puis il a conquis pleins de pays….. Tout ça pour des millions de morts. Et puis le but c’était d’assimiler les populations conquises donc de les occupées… Et je ne vous parle pas des bagnes et des prisons regorgeant d’opposants au régime… la république quoi, la démocratie à l’Etat brut. A et puis il y a le culte de la personne, la propagande, le fait que c’était également un régime militaire. Enfin si on regarde les choses en face on ne peut pas, même en reconnaissant les avancées positives que ce régime a apporté en France et en Europe, notamment l’égalité devant « la loi » et surtout l’impôt (combien il en payait lui) , la légalisation du divorce, le code civile, l’abolition des privilèges seigneuriaux (sauf pour ses proches) enfin j’en passe… On ne peut pas considérer que cet homme soit admirable.

  8. Pierrick Blandin

    Et en ce qui concerne la comparaison avec Hitler, et ce dont l’inculture peut pousser à faire des rapprochements trop hâtifs et éhontés… Ce n’est pas parce que l’un est antisémite et a tenté d’exterminer le peuple juif et que l’autre à au contraire cherché à les émanciper qu’il n’y a aucune similitudes entre leurs régimes !! Les communistes ils ne sont pas tous antisémites et pourtant c’est pas très fun comme régimes et ça ressemble beaucoup à tous les régimes totalitaires. Celui de Napoléon est on ne peut plus totalitaire puisque la loi c’est Lui….

Revenir en haut de la page