mercredi, 26 juillet, 2017
14 octobre 1066 : À Hastings, Guillaume II de Normandie devient le Conquérant
Les cavaliers normands chargent l'infanterie saxonne (Fragment de la tapisserie de Bayeux).

14 octobre 1066 : À Hastings, Guillaume II de Normandie devient le Conquérant

Le 14 octobre 1066, les troupes normandes de Guillaume le Bâtard font face aux anglo-saxons du roi Harold à proximité de la ville de Hastings.

L’origine de ce conflit se trouve dans la mort du roi anglais Édouard le Confesseur. Les seigneurs anglo-saxons élisent alors Harold pour lui succéder, mais le duc de Normandie, Guillaume, prétend que la couronne d’Angleterre lui a été promise par le défunt roi qui était aussi son oncle. Il part alors de Saint-Valery avec une flotte nombreuse de 600 à 700 navires et près de 7 000 hommes. Il aborde sur les côtes de Sussex où il se dirige vers Hastings en attendant les résultats du conflit qui oppose le roi Harold aux Norvégiens, dans le Nord.

Après avoir triomphé des Nordiques, Harold apprend la nouvelle du débarquement et se dirige immédiatement sur Hastings. Le 14 octobre 1066, il oppose à Guillaume une armée épuisée par la guerre et les marches intenses qui ont suivi. Après un combat d’archer, les soldats à pied s’élancent les uns contre les autres et font couler le sang.

C’est la cavalerie normande qui scellera le destin de la bataille, et de l’Angleterre toute entière. Guillaume est triomphant et Harold, blessé à l’œil, est achevé par les cavaliers normands. Soumettant toutes les villes sur son passage, Guillaume se dirige sur Londres et prend possession de la capitale. Il est sacré le 25 décembre de la même année.

Cette victoire, début de la conquête de l’Angleterre, va changer le destin du pays. L’aristocratie anglo-saxonne est effacée au profit de la nouvelle caste normande, qui impose ses us et coutumes et surtout sa langue : le français.

À Bayeux, en Normandie, on peut voir la célèbre tapisserie dite « de la reine Mathilde », du nom de l’épouse de Guillaume. Elle raconte scène après scène l’histoire de la Conquête sur 70 mètres de long.

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page