mercredi, 22 novembre, 2017
1582 : Endormis le 4 octobre, les habitants de Rome se réveillent le 15

1582 : Endormis le 4 octobre, les habitants de Rome se réveillent le 15

Du calendrier romain au calendrier grégorien, en passant par celui de Jules César, la route est longue et le temps changeant…

Dans l’antiquité romaine, le calendrier comportait 355 jours et s’étalait sur 12 mois, en année normale, auxquels on ajoutait tous les deux ans des « mois intercalaires » plus ou moins longs pour correspondre à l’année tropique. L’année débutait en mars, s’achevait en février, et durait en moyenne 366,25 jours. On donnait des noms de consuls aux années et, rarement, on datait celles-ci à partir de la fondation de la ville de Rome, ab Urbe condita (AUC).

Puis vint Jules César qui, en tant que Pontifex Maximus,  réforme le calendrier – qui avait pris 90 jours d’avance sur l’année tropique – en 46 av. J.-C, après consultation de l’astronome Sosigène d’Alexandrie. L’année commence désormais le 1er janvier, comporte 365 jours et 12 mois. Tous les 4 ans, un jour est ajouté au mois de février (année bissextile). En moyenne, ce calendrier comporte 365,25 jours par an.

Au XVIe siècle, le pape Grégoire XIII réforme à nouveau le calendrier avec l’aide de l’astronome Christophorus Clavius. Cette fois, le calendrier est solaire – il se base sur la rotation de la terre autour du soleil et non sur la position du soleil, comme on le fit autrefois avec les années tropiques. L’essentiel du calendrier julien – celui établit par Jules César – est conservé, de même que la datation de l’an 1 à la naissance de Jésus Christ qui avait été instaurée par la suite.

Tous les quatre ans, l’année, dont le millésime est divisible par 4, est bissextile, à l’exception des années séculaires qui ne sont bissextiles que si leur millésime est divisible par 400. Ainsi, 1600 et 2000 l’ont été, mais pas 1700, 1800 et 1900. 2100 ne le sera pas non plus. Ce nouveau calcul donne une moyenne de 365,2425 jours par an, soit un excès de seulement 3 jours en 10 000 ans par rapport au temps vrai – ou temps solaire, dont la valeur est de 365,24219. Une broutille.

À noter que le calendrier julien induisait quant à lui un décalage d’environ 8 jours par millénaire par rapport au temps vrai. Pour remédier à ce décalage effectif, le 15 octobre 1582, le calendrier grégorien prend effet et les habitants de Rome se lèvent avec 10 jours de plus, passant du 4 au 15 octobre en une nuit. Ce calendrier est aujourd’hui utilisé comme référence dans le monde entier.

 

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page