mercredi, 26 juillet, 2017
16 janvier 1920 : Les États-Unis entrent dans la Prohibition
Al Capone, symbole d'un échec.

16 janvier 1920 : Les États-Unis entrent dans la Prohibition

Le 16 janvier 1920, la Prohibition de la production et de la vente de boissons alcoolisées entre en vigueur aux États-Unis. Celle-ci est surtout connue pour sa flagrante inefficacité.

En 1919, le XVIIIe amendement définit que « la production, la vente ou le transport de boissons alcoolisées sont interdites ». Il est complété par le Volstead Act, qui le renforce. L’État américain entend, par ces lois répressives qui entre en vigueur l’année suivante, éradiquer l’alcool de son sol. Une mesure qui va avoir un effet désastreux sur le pays : développement du crime organisé (symbolisé par Al Capone), dépenses excessives dans une lutte inefficace contre le trafic, multiplication des bars clandestins et des distilleries illégales, non-respect des règles sanitaires par celles-ci, multiples décès suite à la consommation d’alcool de contrebande coupé avec du poison chimique, mobilisation inutile d’un nombre considérable d’effectif de police, manque à gagner sur les taxes, etc. La prohibition sera abrogée en avril 1933.

Faire un don via Paypal ou par chèque

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page