samedi, 21 octobre, 2017
France Bonapartiste lance un appel au Prince impérial
Le prince Napoléon et la princesse Alix aux Invalides en 2013.

France Bonapartiste lance un appel au Prince impérial

Monseigneur,

Nous nous permettons de vous adresser cet appel afin de vous soumettre une idée qui germe depuis longtemps dans l’esprit de nombreux bonapartistes. Vous avez, souvent, dis que vous étiez un recours pour France et les Français mais, à notre avis, un recours se doit d’être connu, d’être entendu. L’on ne peut faire appel qu’à ce que l’on connait.

Pourquoi ne pas créer (ou aider à créer) un « Institut » (avec le nom que vous souhaitez), présidé par vous même et soutenu par une équipe de fidèles ? Cette association, sans but lucratif ni politique (cela, France Bonapartiste continuerait à le faire en liaison avec l’Institut), aurait vocation à regrouper tous ceux qui poursuivent le même objet et aurait pour objectifs :

  • Le développement de la connaissance de l’histoire des Bonaparte et de l’Histoire de France.
  • Le soutien au Prince Napoléon dans ses entreprises sociales, culturelles, caritatives, patrimoniales, commémoratives et historiques.
  • Le retour des Cendres de la Famille Impériale.
  • La permanence et l’approfondissement de la mémoire due à la famille qui a présidé aux destinées de la France tant en France qu’à l’étranger, mais aussi du bonapartisme.
  • Les encouragements apportés à des institutions à caractère social, éducatif et culturel pour des aides diverses.

Nombreux sont ceux, Monseigneur, qui sont prêts à agir à vos côtés.  Politiquement, vous ne pouvez laisser « mourir » la France. Historiquement, vous ne pouvez laisser tomber les « grognards », les « sans-grades ».

Monseigneur, entendez notre appel, pour la France, pour les Napoléon !

David Saforcada 
Président de France Bonapartiste

A propos de David Saforcada

Napoléonien depuis ses 6 ans, militant bonapartiste depuis l’âge de 15 ans, aujourd'hui Président de France Bonapartiste. Candidat bonapartiste à plusieurs élections locales et nationales. Auteur de nombreux articles politiques et historiques, a publié en 2008 "Louis Napoléon, Premier Président - Dernier Empereur", en 2010 "La République Consulaire, la République Bonapartiste" et en 2013 « Louis Napoléon Bonaparte, l’autorité pour la liberté ».

13 commentaires

  1. Bonjour !

    Avant de m’engager dans ce genre d’action/idéologie, j’aimerais poser quelques questions, qui n’ont pour but qu’une discussion, et non une polémique !!!
    – Bonaparte était-il libre de ses actes ou acteur/marionnette quand au mouvement mondialiste qui existait déjà à son époque ?
    – Ne devons-nous définir l’Histoire de France QUE par Bonaparte, ou d’autres Français sont à mettre en avant, voir TOUS les Français qui ont fait l’histoire de ce pays ?
    – Les personnes que l’ont voit sur ces photos sont elles réellement ce qu’elles veulent montrer, sont elles autonomes, ou agissent-elles pour un mouvement de plus grande ampleur que l’on connait chez d’autres dirigeants/royalistes… ??? (Je vais le citer : le N.O.M. !)
    – Des cendres sont des cendres… Je ne me battrai pas pour rapatrier ce qui ne vaut rien ! L’image, les idées, l’idéologie, et ce qui reste d’une personne dans la conscience (ou dans l’âme) me semblent bien plus important !

    Bref, j’ai beaucoup d’autres questions/idées, mais je ne les poserai qu’en fonction des réponses à celles ci-dessus…

  2. Bonaparte était un Franc-maçon, c’était la condition à l’époque pour être haut gradé, il était donc sous l’influence de certaines idées en accord avec la vision des lumières, toutefois certains Franc-maçons étaient de bonne foi.
    Sa politique a été anti-traditionnelle à certains égards, il a voulu imposer sa domination sur l’église.
    Nous n’idéalisons pas tous le règne de Bonaparte, mais certaines choses sont cependant dignes d’intérêt, la première étant qu’il a évité la république, malheureusement en la sauvant malgré tout.

    • Napoléon n’est pas le premier à avoir voulu dominer sur l’Église. Ne croyez-vous pas qu’il ait adopter la voie de la réconciliation ? Franc-maçon peut-être mais il respectait la religion.

      • le souveraineté de l’Eglise fût rendue possible, en premier lieu, par le biais d’un document appelé la Donation de Constantin. Lorsqu’elle fît sont apparition au milieu du VIIIe siècle, on prétendit qu’elle avait été écrite par l’empereur Constantin quelque quatre cents ans auparavant. Le document avait été daté et portait même sa signature supposée, Il proclamait que l’empereur, nommé par le pape, était le représentant du Christ sur terre avec le pouvoir de créer des rois comme subordonnés puisque son palais dominait tous les palais du monde, tandis que la dignité papale était supérieure à celle de tous les dirigeants sur terre. Ainsi le pape portait officiellement le titre de « Pasteur du Fils de Dieu » (Vicarius Filii Dei) Ces dispositions furent mise en place par le Vatican en 751 sur quoi les rois Mérovingiens de la lignée du Graal en Gaule furent déposés et une dynastie entièrement nouvelle fut complété par le biais d’une famille jusqu’à présent majoritaire. Ils furent surnommés les Carolingiens. Le très ancien code du Graal qui régissait la fonction princière fut abandonné puisque les rois européens étaient devenue serviteurs de l’église et non plus serviteurs du peuple.
        Pendant la Renaissance, preuve fût faite que la Donation de Constantin était une contrefaçon évidente, ses références au Nouveau Testament sont en rapport avec la Bible latine « Vulgate », une édition traduite et compilée par St Jérôme né en 340 par J.C soit 26 ans après la date de la supposée signature de Constantin, de plus la Donation est truffé d’anachronisme tant dans la forme que dans le contenu, et la langue utilisée est incontestablement celle du VIIIe siècle. Bien qu’elle fut appliquée en 751, il n’existe aucunes référence officielle à cette dernière jusqu’à ce qu’elle soit mentionnée dans une lettre du pape Léon IX au patriarche de Constantinople en 1054. Toutefois, dès le XIIe siècle elle devint le document principal légitimant la souveraineté papale sur l’entière chrétienté et ses monarques. [Laurence Gardner – Le Royaume des Seigneurs de l’Anneau]

    • Christopher Lings
      Christopher Lings

      Aucun document ne prouve son appartenance à la maçonnerie. Tout ce que l’on sait c’est qu’il a placé son frère à sa tête. Pourquoi ? Comme tout le reste : pour la contrôler. Napoléon n’est pas réductible à tel ou tel religion, obédience, idéologie. Napoléon est Napoléon. Il se place au-dessus de toutes ces choses.

      • Il y a des documents qui le prouvent, et ceux-ci émanent directement de la Maçonnerie. D’autre part, son père était Franc-maçon, ce qui faisait déjà de lui un futur initié.
        Son appartenance est donc revendiquée par les Franc-maçon eux-mêmes.

      • Napoléon Bonaparte n’était PAS franc-maçon. Il a été « approché » mais a refusé car il ne voulait pas être « dominé » ou « soumis » à une idéologie ou un courant de pensée.
        J’ai personnellement traité cette question dans un mémoire de maîtrise (il y a de nombreuses années).
        le livre référence sur ce sujet : Pierre Chevallier, Histoire de la Franc-Maçonnerie française. Tome 2 La maçonnerie: missionnaire du libéralisme (1800-1877), Fayard, 1984, 556 pages.

      • Christopher Lings
        Christopher Lings

        Je serais bien curieux de voir ces documents qui sont censés le prouver !

      • Je ne peux que vous rediriger vers un article assez complet « L’Initiation Maçonnique du F∴ Bonaparte »
        Paru dans la France Antimaçonnique, le 31 juillet 1913 (article signé Clarin de Rive mais rédigé (au moins en partie) par le Sphinx c’est à dire R.Guénon ).

        Je te l’envoie de suite cher Christopher.

      • @ Christopher Lings: il existe un papier intéressant sur le portail de sciences humaines Persée: F. Collaveri, La Franc Maçonnerie des Bonaparte. Effectivement, les Bonaparte étaient bien des Francs maçons.

  3. Je considère qu’il s’agit d’une superbe initiative! Dans l’abaissement moral de notre nation, tout ce qui contribue à un éveiller un engouement en faveur de l’Empereur est chose salutaire. Il serait légitime que le Prince-Napoléon soit plus présent.

  4. Je suis français , agé de 58 ans et je suis bonapartiste; je ne pense pas que L ‘ Empereur Napoléon 1er ait été Franc maçon, mais qu ‘il était plutôt un bon défenseur de la France.Ce qui ne se voit guère aujourd’hui et après son règne.La France doit réapprendre à se défendre et l ‘ Europe également car il n ‘ y a pas eu beaucoup de réussite depuis Napoléon 3.Mais l ‘ europe doit aussi s ‘ouvrir sur le Monde que Dieu a fait et non pas s ‘enfermer sur elle-même dans des soucis quotidiens et des querelles de partis .C ‘est une union qu ‘elle doit former et les gens ont à s ‘entraider entre européens.Pour cela , il existe une récente découverte de territoires nouveaux qui pourraient élargir l ‘ Europe , notamment entre l ‘ Afrique et l ‘ Amérique du Sud il y a un continent inconnu de la taille de la moitié de l’ Amérique ce qui est une méconnaissance de notre part des Océans qui n’ ont pas été assez visités.De même , entre le Canada et la GB se trouve une grande terre inconnue.Dans le Nord de l’ Océan Indien existe aussi un autre continent qui vient d ‘être découvert par les français.Cependant , il y a encore l ‘implantation des européens à faire ou bien l ‘ exploration pour ne pas être en ignorance de ce que Dieu a fait sur Terre.S ‘il y a besoin d’ informations veuillez contacter l’ adresse mail : frusse@sfr.fr ce message s ‘ adresse aussi bien à France bonapartiste qu ‘ aux jeunes bonapartistes qui désirent développer leur pays en Europe tel que l ‘ ont fait Napoléon le Grand et Napoléon 3.

  5. Bonjour,
    Si je suis d’une nation à l’exemple de la République Française, autre qu’Algérienne battue sur le mensonge avec le mortier du sang, j’aurai à apporter de ma contribution le poids patriotique des hommes de bonne volontés, de rayonner la culture et la civilisation française à travers le monde, de prouver que l’epanouissement des peuples n’est pas une affaire impossible… Pendant que certains pays jouissent de fierté de leurs criminels, on a orienté la France de livrer ces hommes à la course aux élections et soulever par ici et par là, la critique des hommes qui ont fait sa grandeur. Le coup dressé contre la france, de haine ou de jalousie, ne date pas d’un passé récent. Que la France soit unit.
    Ant.

Revenir en haut de la page