samedi, 16 décembre, 2017

La Suède et son régime féministe autoritaire

La Suède est un pays étrange. Un pays où, entre autres fantaisies capilotractées, on aimerait voir les hommes uriner assis, les petites filles jouer avec des camions et les garçons avec des poupées ! Souriez, si vous avez le sens de l’humour ; pleurer si vous avez le sens du réel. Car la Suède est le laboratoire féministe européen par excellence. Celui qui frappe à notre porte et retire déjà ses chaussures.

Laboratoire féministe européen

Pour ceux qui l’ignoraient, la Suède est le pays où les idées paritaires et féministes sont les plus avancées. Là-bas, il n’y a pas que de la neige et des magasins Ikéa. Il s’agit d’une cellule expérimentale dans l’organisme européen. Mais qu’y expérimente-t-on ? Rien d’autre que la négation même de la nature au nom de la culture et du progrès.

En Suède, un projet de loi a été déposé pour obliger les hommes à uriner assis, question d’hygiène nous dit-on !

En Suède, on invite les petites filles à jouer avec des voitures et on place des poupées entre les mains des garçons. Et attention à la fessée s’il venait à l’idée de ces petites têtes blondes de placer un fusil mitrailleur entre les mains de Barbie ! La fessée ? Mais non ! Celle-ci est interdite depuis 1979.

En Suède, la parité politique fait figure de combat ultime : aux dernières nouvelles, on trouve 44,7 % de femmes au Parlement. Et combien de représentants des classes populaires ? N’en parlons plus.

En Suède, on ne connaît toujours pas le sexe de Pop, un enfant de 6 ans dont les parents refusent de laisser la Nature décider.

En Suède, on partage le temps de congé « maternité » entre les deux parents. Négation totale du rôle du père au profit des desseins carriéristes de la gente féministe. Bientôt une juste répartition du temps de grossesse ?

En Suède, on réclame des pornos égalitaires et on prône des relations sexuelles du même type, où l’initiative ne serait plus du ressort du mâle mais serait justement partagée entre les deux protagonistes. À noter que l’un des aspects les plus révélateurs du totalitarisme est que celui-ci s’immisce dans le domaine privé, particulièrement dans la chambre à coucher.

En Suède, on veut des habits neutres pour les hommes et les femmes, si cette appellation est encore autorisée. Outre les habits, on souhaite également des jouets, des prénoms et des pronoms unisexes afin de ne pas marquer de distinction entre les individus !

En Suède, on s’acharne sur le portefeuille des clients de prostituées, horribles machistes, plutôt que d’endiguer le problème plus en amont.

En Suède, on interdit une affiche publicitaire d’homme en slip car celui-ci y est présenté comme « un pur objet sexuel dans un sens qui pourrait être jugé offensant pour les hommes en général » ! Le monde à l’envers !

En Suède, la galanterie est considérée comme une forme de mépris et les hommes, castrés par tant d’années de féminisme à marche forcée, sont tétanisés à l’idée d’aborder une femme. En général, ce sont celles-ci qui sont à l’initiative de la drague. Et au lit ? Nul besoin de s’interroger.

Le totalitarisme à nos portes

Théorie du GenderOui, la Suède est devenue un pays gouverné par un régime féministe autoritaire qui s’immisce jusque dans l’intimité de ses sujets et va jusqu’à nier la Nature même. Mais nous ne sommes pas à l’abri. Ce pays nordique est un laboratoire expérimental dont le modèle risque fort d’inspirer nos propres féministes, qui ont déjà commencé leur travail de révolution biologique.

Les débats autour du congé parental ne nous sommes pas étrangers, pas plus que ceux autour de la parité ou encore de la case Mademoiselle sur les formulaires. Aussi, la marche vers le « mariage » homosexuel et la banalisation de l’homosexualité est en cours. N’est-ce pas vous que vos enfants se devront d’appeler « parent 1 » ou « parent 2 » ?

Des enfants qui ne sont pas épargnés et qui sont même, comme dans tout régime totalitaire qui se respecte, au cœur du processus de changement des mentalités. Déjà, c’est dès le lycée qu’on leur enseigne la « théorie du genre » pour leur apprendre qu’ils ne sont pas ce qu’ils ont entre les jambes. Bientôt, ces derniers pourront être adoptés par deux « parents » de même sexe. Bientôt, ils n’iront plus à l’ « école maternelle » mais à la « petite école », le terme « maternelle » étant considéré comme trop connoté sexuellement ! Bientôt, à la crèche, comme à celle de Saint-Ouen, plus aucune distinction ne sera faites en fonction de leur sexe biologique.

Nos féministes ne se gêneront pas pour nous vanter le modèle suédois, où tout va bien dans le meilleur des mondes. Sauf que ce constat ne s’applique qu’en apparence, que nous n’avons aucunement le recul nécessaire et que, bien que je ne sois pas particulièrement devin, il n’est jamais sans conséquences d’aller à l’encontre de la réalité biologique et naturelle.

Mais qu’importe ! Dans 20 ans, nos enfants unisexes nous vomiront, affreux réactionnaires que nous étions. Peut-être même qu’ils iront pisser sur nos tombes ; et assis qui plus est !

Christopher Lings

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

3 commentaires

  1. Comme je vous plains mon pauvre.Avec Finkielkraut,Soral,et Zemmour,vous vous disputez le titre du pseudo intellectuel,de l’ultra raciste primaire,du complexé,du naturaliste qui reve d’une nature qui aurait surtout favorisé l’homme,viril et hétérosexuel bien sur,blanc peut etre ?
    Ne vous inquiétez pas,vous avez encore de beaux jours devant vous.L’égalité est encore loin d’etre acquise.Bientot on détruira les statues de ce dictateur,de ce viriliste (mais qui n’allait pas se battre bien sur) de ce tueur de masse,qui a fait massacrer son peuple : Napulione Buonaparte.Bientot on interdira la prostitution sur écran,sur photo,sur page;car cela ne veut rien dire « pornographie egalitaire »mon cher.Et ces poupées qui semblent vous déplaire,surtout entre les mains d’un garçon,seront détruites,avec les dinettes,et les jouets et figurines représentants des héros,des héroïnes armés,viriles.Filles et garçons joueront ensemble à des jeux,ou il ne sera pas question de sexe,de virilité et de féminité.Et,je vous en prie,cessez de fantasmer sur vos parents (deux femmes,deux hommes,une femme et un homme,une personne seule ?)et surtout sur un homme vous donnant la fessée.Quand meme !
    Remettez vous vite en question,allez lécher une dernière les pieds d’une statue de Napulione le tueur en série.Je ne vous salue pas.Allez vous faire soigner de cette terrible maladie,que l’on appelle racisme.

  2. Article sous forme de constat réaliste et surtout vrai. La Suède n’est même plus un pays. C’est un totalitarisme extrémiste de la pire espèce que l’on puisse imaginer.
    Je découvre ce site et il me plait. Moi qui vit à des milliers de kilomètres du sanctuaire de l’empereur. Pourtant, je suis né un peu plus au sud de l’île de beauté.
    Mes salutations!

Revenir en haut de la page