mercredi, 26 juillet, 2017
Grand débat : Le Front National et DLR peuvent-ils s’entendre ?
Wikimedia CC / Blandine Le Cain via FlickrCC

Grand débat : Le Front National et DLR peuvent-ils s’entendre ?

Question ô combien complexe. On sait que Nicolas Dupont-Aignan est, depuis quelque mois, entré dans une démarche de « rassemblement des patriotes ». Le président de Debout la République invite ainsi tout le monde à dépasser les partis, à « sortir de sa boutique » pour se rassembler sur un programme commun. Une proposition salutaire et respectable, mais la justification est ailleurs. Si NDA peut se permettre cette main tendue, c’est parce qu’il est à 2 % et a beaucoup moins à perdre que le Front National, à 20 %. Mais comment peut-on prétendre traiter d’égal à égal avec un parti 10 fois plus puissant ?

De son côté, justement, le FN est dans la posture du puissant. Il invite Dupont-Aignan, par la voix de Philippot, à le « rejoindre ». En réalité, la ligne DLR sera, au FN comme au Rassemblement Bleu Marine, dissoute, car minoritaire.

Il faut également mettre en lumière toute l’énergie dépensée par DLR et Dupont-Aignan dans la critique du Front National. Un acharnement de plus en plus suspect… De quoi se sérieusement méditer sur les dires de Jean-Marie Le Pen, selon lequel DLR est là pour « empêcher les déçus de l’UMP de passer au Front ».

Ainsi un rassemblement des patriotes est-il loin, très loin d’être fait. Mais la question se pose : le FN et DLR sont-ils vraiment irréconciliables ? Quelle solution envisager pour mettre en place, enfin, ce rassemblement tant attendu ?

Vous pouvez poster votre commentaire ci-dessous, et évaluer ceux des autres grâce au système de notation étoilé. C’est à vous !

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

51 commentaires

  1. Je sais que NDA fait parti du club très sélect « French American Foundation » ce qui fait, qu’il est du côté des américains. Je vous rappel qu’en 2015 nous allons rentrer dans un marché transatlantique. Ce marché transatlantique va permettre un libre échange entre l’Amérique du nord (Canada, USA, Mexique) et l’UE et le NDA n’est pas cotre ce marché contrairemet à MLP qui le dénonce. Et dernièrement Florian Philippot l’a invité à la rencontre de tous les patriotes de France, NDA a refusé la main tendu du coup je ne pense pas que le FN devrait ce rapprocher de NDA et de son parti.

  2. je ne pense pas que DLR passe toute son énergie à critiquer le FN, le mouvement répond simplement à certaines attaques concernant les municipales et répond aussi au pourquoi ils ne peuvent s’allier et encore moins se réunir.

    je passerai la question des municipales car celle-ci est compliquée à expliquer, je dirai simplement que le FN reproche à DLR des alliances à la vue de tous (sur des listes de Droite) que lui mène en cachette …

    pour le reste, je ne vais pas faire un long discours mais comme il est souligné dans l’introduction, d’un point de vu tactique (si l’alliance était possible) il serait destructeur pour DLR de rejoindre le Rassemblement Bleu Marine car il y perdrait toute indépendance, le RBM étant le FN point. un FN tiède comme dit JMLP mais un FN tout de même. l’on peut aussi dire, en parlant de vocabulaire et de symbole, que vouloir rassembler dans un mouvement qui porte son « nom » est déjà un signe … sur le reste M. Philippot se dit gaulliste bien mais cela ne veut pas dire que le FN est gaulliste, il est loin de l’être justement pour nombre de ses premiers militants ou de ses créateurs. si M. Philippot est gaulliste, sincèrement, qu’il rejoigne alors un mouvement gaulliste qui n’a jamais changé depuis sa création, que ce soit sur la doctrine que sur l’héritage. ça n’a rien à voir mais ça me fait penser à ce cadre FNJ qui se dit bonapartiste parce qu’il a lu UNE BIOGRAPHIE de Napoléon ……. concernant les idées vous me direz que c’est là que sont les similitudes, je n’en suis pas si sur, il faudrait éplucher ligne par ligne les programmes respectifs mais par exemple la Participation point phare du gaullisme est inexistante chez le FN. autre point, DLR et le gaullisme n’est pas anxiogène comme peut l’être le FN qui paye 30 ans de bons mots de JMLP ou d’autres cadres ou bien les agissements de certains cadres et militants ou bien les rapprochements avec des gens comme les identitaires qui ont une vision bien différente de la France. Il faut aussi regarder du coté des « alliés » européens du FN pour comprendre ce qui éloigne de ce qui rapproche.

    bien, je vais mettre mon armure, j’attend les coups ……

    ps: il faut poser la question à un cadre de DLR pour avoir une version gaulliste, je n’ai donnais que mon point de vu de modeste bonapartiste.

    • désolé pour les fautes d’orthographe, j’ai écris d’un jet sans relecture.

      d’autre part peut on éviter les caricatures et autres mensonges du style NDA est un membre de la French American Foundation sinon l’on va tomber dans tous les travers de la caricature des deux côtés.

      concernant le traité transatlantique il faudra montrer où NDA s’est exprimé pour.

    • ensuite si dire ce qui les sépare est considéré comme une critique contre le FN autant ne plus s’exprimer ou même mieux ne plus poser la question. question d’ailleurs que ne se posent que les journalistes, je n’ai croisé personne dans la rue me disant DLR/FN même combat.

    • Christopher Lings

      Rochedy n’a pas lu qu’UNE biographie. Il dit aimer Napoléon depuis cette lecture étant jeune. Je crois qu’on est tous passé par là ! Il faut bien commencer quelque part.

      • oui peut être mais cantonner le bonapartisme à Napoléon 1er c’est un peu court … mais le sujet n’est pas là. on pourra en traiter une autre fois.

    • Je partage les vues de Mr David Saforcada. Il décrit avec justesse la bonne analyse.

  3. Époustouflant Fab. NDA est pour le marché transatlantique ? C’est intéressant, surtout qu’on est les seuls avec le FN à DLR, qui je crois est présidé par NDA (mais vous me confirmerez) à combattre ce traité de libre-échange transatlantique, non ? Après ce que j’en dis….

    Le FN et DLR pourront peut-être s’entendre un jour. Mais je n’y crois pas trop. Les racines du FN font que… sans parler de l’attitude actuelle du parti qui consiste à jouer le rejet d’une partie de la population en en faisant un bouc-émissaire (on a bien vu les candidats qui se sont désistés ou des témoignages d’adhérents qui relatent des faits de racisme, par exemple). Et ce n’est qu’un exemple.

  4. « Il faut également mettre en lumière toute l’énergie dépensée par DLR et Dupont-Aignan dans la critique du Front National. »

    Ah bon ? des exemples ?

    « les dires de Jean-Marie Le Pen, selon lequel DLR est là pour « empêcher les déçus de l’UMP de passer au Front » »
    Et c’est là que JMLP se grille totalement : lorsque le slogan de DLR est « ni système ni extrêmes », JMLP se sent visé et joue le jeu a fond, déclarant que le « ni extrême » vise a l’empêcher de le rejoindre. Il s’assimile donc et accepte totalement ce qualificatif « extrême » : il y a une cacophonie, qu’on ne peut réfuter sans mauvaise foi, entre les dires, entre autres, de MLP et son père… ou de Philippot d’un côté et Aliot de l’autre.

    Tant que cette cacophonie n’aura de cesse d’exister, Philippot ne sera rien de plus qu’un faire-valoir 5ème-républicain (donc gaulliste) du FN de Aliot/JMLP. D’autant que, je vous ferait remarquer, Marion LP a dit clairement qu’elle n’était pas du tout Gaulliste…

    A partir de ce constat, 2 choses :
    1- une grosse partie du FN n’est pas républicain au sens de la 5eme république, ce qui soulève la question du remplacement éventuel de cette constitution … mais par quoi ? flou total du FN sur ce point… au moins les Mélenchonnistes ont le mérite de clarifier cette situation (leurs arguments sont totalement fallacieux, mais au moins ils assument !)
    2- l’arbitrage entre Gaullistes et non-(voir anti-)Gaullistes étant aux mains de MLP, la question de la balance entre les deux ne peut se résumer à la simple médiatisation de Philippot : car c’est bien MLP et elle seule qui est présidente du FN. Et là on est encore dans le flou : soit elle tranche, soit elle peut se réserver le verdict, mais dans l’intervalle, j’entends et comprends l’argument « de gauche » selon lequel son programme n’a alors aucune crédibilité républicaine. En gros elle se réserve la prérogative de faire comme ça lui chante, en balançant du De Gaulle de temps en temps, le reste du temps en faisant comme bon lui semble.

    Ce qui est par ailleurs la méthode des Européistes béâts, qui appellent de temps en temps au « patriotisme économique » quand ça les arrange, tout en suivant toutes les politiques qui le détruisent … que ça soit par mensonge pur, simple et démago pour faire passer leur idéologie en loucedé ou juste pour assurer leurs miches d’un fauteuil bien confortable pour parler de misère et de morale en se fumant un cigare-Lewinsky 12 ans d’age avec Cohn Bendit !

    L’ont peut comprendre légitimement les réticences de DLR à manger des produits de la terre non lavés mixées avec leur emballage.
    Je vais vous paraitre un peu sévère, mais j’aime que les choses soient un minimum claires avec des choses qu’on me présente comme « une grande aventure patriotique » !

  5. Je pense que Nicolas Dupont – Aignan et Marine le Pen peuvent s’entendre mais ils vont devoir régler plusieurs problèmes. D’une part, M. Dupont – Aignan doit prendre en compte le fait que de plus en plus de Français sont en accord avec le Front National sur les questions de l’immigration et de l’intégration. D’autre part, Marine le Pen doit comprendre qu’elle doit clarifier sa position sur le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe. Certes, elle a annoncé qu’elle abrogerai la loi Taubira. Mais parallèlement, elle souhaite mettre en PACS amélioré. Or, il faut qu’elle sache combien de Français y sont favorables. Enfin, si les deux s’entendent, alors leur programme doit avoir des bases solides et être en cohérence avec les attentes des Français.

  6. Je pense que Nicolas Dupont-Aignan pense à peu près pareil que le FN, mais il fais en sorte de faire croire qu’il est différent en faisant du « politiquement correct »

  7. Oui ils doivent s’unir. Le FN est maintenant suffisamment puissant par sa base militante et électorale, son appareil, en attendant ses élus, pour se défaire de son agressivité de parti persécuté et stigmatisé, toujours sur la défensive. Il est le seul à pouvoir rassembler les patriotes autour de lui dans un grand mouvement populaire d’union nationale. La Patrie est en danger, comme on disait autrefois. Non seulement notre pays, qui fut un des phares de la civilisation, s’enfonce dans une terrible décadence, mais il subit une désintégration organisée par les « remplacistes » selon l’expression de R. Camus. Le redressement de la France passe par l’union de tous les patriotes de bonne volonté, au delà de leur possibles rancœurs et réticences. Le peuple uni doit reprendre le pouvoir et en chasser les criminels — oui ce sont des criminels— qui œuvrent à notre disparition.

  8. Je rappelle que Nicolas Dupont-Aignan a répondu à un de nos lecteurs (Victor), en lui disant qu’il était prêt à changer une partie de son programme si une alliance entre patriotes se profilait. Il faut remarquer également que le Front National se rapproche de plus en plus de NDA, sur le plan politique, au point qu’il faille forcer pour trouver une divergence d’opinion. Dupont-Aignan a déjà dit apprécier Philippot, et maintenant vient une proposition de ce dernier à son encontre.

    L’alliance des patriote de DLR souhaitaient unir jusqu’à Mélenchon : force est de constater que de parti à parti, au vu d’une alliance suppra-partisane, seuls des accords avec le FN sont envisageables (on n’évoquera pas les « petits partis » qui ne mobilise pas le peuple). Il faut que NDA cesse de refuser en bloc au nom de « l’arrière-boutique nauséabonde » du FN, qui n’existe pas sur le plan politique. Cela en devient grotesque. Il faut qu’il acte la mutation profonde du FN, en parti de rassemblement. Enfin il faut qu’il accepte que, vu le poids électoral de Le Pen, il n’ait pas un rôle égal à jouer. De son côté, Marine doit assurer sa loyauté envers NDA et tenir compte de ses apports. Que DLR reste DLR, mais un front vaut mieux que deux pour vaincre. Faire front commun devient vital. L’Histoire dira si l’on s’attache tant que cela au nom des partis…

    Je crois, qu’une nécessaire discussion qui doit aboutir sur un pacte, devra avoir lieu à un moment opportun (la possibilité de victoire?).

    • Je crois que si cela ne se fait pas, la révolution par les urnes peut quand même se produire. Mais une alliance la faciliterait.

    • le soucis Anthony c’est qu’en région l’on voit l’arrière boutique comme l’on voit les copinages avec des gens comme les identitaires qui ne sont pas vraiment sur nos lignes … honnêtement pour moi un dialogue ne sera(ait) envisageable que le jours où tous les « vieux » du FN ne seront plus là (ainsi que certains jeunes d’ailleurs) et lorsque Marine osera couper les derniers liens avec l’arrière boutique, avec certains idéologues, avec certains « amis » européens. ensuite le travail commun ne peut se faire que dans une entente parfaite mais l’on a déjà connu Pasqua/Villier pour savoir que cela ne fonctionne jamais bien longtemps. le FN doit comprendre que s’il peut gagner des batailles tactiques, ils ne peut gagner stratégiquement sans un changement radical. changement que n’a pas besoin de faire DLR qui depuis sa création suit la même route sociale, économique, souverainiste.

      • Le identitaires ne sont pas non plus sur la ligne du FN, mais je veux bien donner crédit à ces copinages… Après tout que devrions-nous attendre de Marine? Qu’elle liquide tous les anciens du parti? Une telle purge n’aura heureusement pas lieu… L’arrière boutique est un soutien loyal de longue date, il serait absurde de s’en priver et de risquer sa réformation en un autre parti. Rassembler les patriotes, c’est unir tout ceux qui ont cru et croient en la France. Il serait illégitime de renvoyer dans les buts ceux qui ont œuvré avant l’arrivée de Marine pour faire progresser la ligne patriote, peu importe les divergences idéologiques minimes.

        Après, les « amis »ou les « jeunes » en cause je ne sais pas qui ils sont. Je crois bien que l’alliance n’a pas besoin d’être parfaite, pour fonctionner au moins de manière temporaire. Les partis sont si proches que c’est légitime de le penser.

        Il est surprenant de dire que DLR n’a besoin d’aucun changement alors qu’il ne décolle pas dans les sondages.

      • Je veux seulement dire par là que si la ligne est parfaitement parfaite, elle devrait au moins faire concurrence au FN. Ce qui n’est pas le cas, le gens adhèrent à ce que NDA qualifie d’extrême, que moi j’appelle affirmation de l’identité d’un pays.

      • David, voudriez-vous que Marine coupe les liens avec les « vieux » du FN, sans qui rien ne serait possible aujourd’hui ? La seule faute qu’a commis Jean-Marie Le Pen, c’est d’avoir eu raison trop tôt. Où était NDA lorsque Jean-Marie Le Pen défendait déjà une conception souveraino-protectionniste de la France ? Je sais bien que tout le monde a le droit à l’erreur, mais NDA était bien à l’UMP, parti pro-UE par excellence, alors qu’il prétend être souverainiste ?! Ainsi, ce que je veux dire c’est que l’on ne peut en vouloir au FN d’avoir toujours continué à avancer sans aucun allié politique pour s’assurer un siège doré au palais bourbon ou du Luxembourg. Je conclurais par une citation de Jean-Marie Le Pen : »Nous préférons être battus sur nos idées que victorieux sur celles des autres ». C’est pour moi une bonne conception de la vie politique car la politique n’est pas une mafia où l’on scelle des alliances à tour de bras, mais un lieu où lorsque l’on a des convictions on les défend mordicus.

      • effectivement NDA a été au RPR puis à l’UMP des débuts mais toujours en gardant le fil conducteur du « gaullisme » dans la ligne Seguin. il s’est d’ailleurs présenté à la présidence de l’UMP pour que ce parti s’infléchisse dans la ligne « souverainiste ». ensuite, effectivement il n’a jamais, comme JMLP, prôné une politique économique à faire passe Reagan pour un dangereux socialiste … pour reprendre la fin de votre intervention «  » » »la politique n’est pas une mafia où l’on scelle des alliances à tour de bras, mais un lieu où lorsque l’on a des convictions on les défend mordicus. » » » » vous admettrez donc que JMLP n’a plus rien à faire dans le FN de sa fille et de Philippot sauf si bien entendu ces deux personnes ne vendent que de la poudre aux yeux

      • Merci Pierre de remettre les pendules à l’heure.
        Et, de surcroit, malgré toute la sympathie que l’on peut avoir pour ses idées, que représente NDA, sinon un groupe de plus ?
        Sans portée réelle.
        Le malheur de la droite française vient de sa dispersion et de ses querelles de clocher.
        A force, l’électeur se lasse !!

  9. Français désabusé

    NDA est un sous marin de l’UMP!

  10. Il est d’une curieuse logique de rapprocher gaullisme et bonapartisme. Or, aussi paradoxal que cela puisse paraître, il s’agit à la fois de deux doctrines que tout oppose et que tout rassemble. En effet, si à bien des égards les gaullistes de la première heure pourraient se reconnaître dans la politique conduite par les Bonaparte, il n’en demeure pas moins qu’il ne faut pas oublier que le primo-bonapartisme implique une certaine idée de la monarchie. De Gaulle était monarchiste me direz-vous, et vous auriez raison. Néanmoins, que ce soit Napoléon premier ou troisième du nom ont joint le geste à la parole et transformé le Régime dans lesquels ils étaient embourbés par des institutions faibles pour des forts. De Gaulle, lui n’a jamais remis en cause le parlementarisme, hormis quelques éclats de bonapartisme plébiscitaire lors de la révision constitutionnelle de 1962. Ainsi, le bonapartisme n’est pas tout à fait un gaullisme pur et parfait. Dans les deux doctrines l’on retrouve l’idée de souverainisme, mais les différences se mesurent davantage dans les moyens et la pratique politique plutôt que dans la doctrine. Le bonapartiste fera tout pour confier à la France une dynastie, et particulièrement Napoléon Ier et le Roi de Rome, tandis que le gaullisme se contentera une légère et farouche soumission au système parlementaire.
    Pour conclure, je dirai que le bonapartisme est un peu le protestantisme du gaullisme, en ce sens qu’il vise à supprimer les intermédiaires entre le chef et le peuple par des plébiscites notamment ; tandis que le gaullisme s’opère à respecter ce parlementarisme faisant l’intermédiaire entre les masses populaires et le Gouvernement de la France. Je ne condamne ni l’un ni l’autre, mais je me reconnais beaucoup plus dans une République plébiscito-consulaire que dans le bourbier du parlementarisme qui ouvre la voie à toutes les dérives, comme nous le voyons actuellement.
    Alors, FN et DLR, divorce ou mariage annoncé ? Je vais être pessimiste mais je pense qu’il est improbable que cette alliance se fasse, du moins sans dégâts collatéraux des deux côtés. Jean-Marie Le Pen a certainement une part de raison lorsqu’il affirme que NDA est contraint de se maintenir pour prendre 2% ou 3% au FN…ce n’est pas grand chose mais c’est toujours cela de prit. En second temps, il faudrait cesser de penser au gaullisme et à De Gaulle pour chaque sujet politique, car la vraie question est : Lequel de ces deux partis est le plus à même à rassembler le plus grand nombre d’électeurs à la cause, sommes toute commune, celle du patriotisme ? La réponse est dans les résultats électoraux qui se succèdent années après années. Que NDA ait un groupe de réflexion dont il est le chef ne me dérange pas, mais qu’il ne lance plus d’OPA sur le FN pour se laver de tous soupçons de collaboration avec la « peste brune ».

    • il faudrait sans doute (re)lire Bonapartisme et Gaullisme de Francis Choisel, vous verriez ainsi toutes les similitudes que l’on peut trouver entre le gaullisme et le bonapartisme, le premier n’étant que le fils »modernisé » du second. c’est d’ailleurs vers cela que ce sont dirigés les bonapartistes après 1879. mais le sujet n’est pas le bonapartisme …

      je n’ai pas souvenir de cette époque car trop jeune mais quel était le score de JMLP en 1974 ? il serait bon avant de se moquer de la « taille » de se souvenir de celle qui fut la sienne … tout comme il faut arrêter de croire que NDA veut faire une OPA sur le FN, n’est ce pas le FN qui à chaque fois vient le titiller ? on ne laisse indifférent que ceux que l’on ne dérange pas ………….

      • En quoi le gaullisme prône-t-il une forme de monarchisme ? Je suis bonapartiste monarchiste, et en cela je ne suis pas d’accord avec certaines positions gaullistes, notamment sur le parlementarisme. Ensuite, ma remarque sur les scores électoraux de NDA et de Le Pen n’était en rien une critique hostile envers NDA, mais une constatation simplement. D’autant plus que du FN ou de DLR, celui qui a le plus à craindre de l’autre est évident…

      • pour ma part, je suis bonapartiste et je suis la voie qui est celle des bonapartistes depuis 1879. le bonapartisme est devenu républicain, non pas de ce républicanisme pourri de la IIIème ou de la IVème, mais républicain dans le sens d’un exécutif fort s’appuyant sur le peuple, c’est donc pour cela que les bonapartistes d’aujourd’hui peuvent se retrouver dans la Vème République (originèle) avec un ou deux arrangements. sinon il va de soit que le mieux serait la constitution de 1852 mais ça seul le peuple peut le décider.

Revenir en haut de la page