Mark Schneider, l’Empereur des reconstitutions

Mark Schneider, l’Empereur des reconstitutions

Si le corps de Napoléon Ier repose en son immense cercueil de marbre, son esprit envoûte encore aujourd’hui des millions de personnes. Parmi elles, certaines, comme Mark Schneider, semblent plus que jamais habitées par le défunt Empereur.

Depuis 1997, Mark Schneider participe à des reconstitutions historiques partout en Europe. En 1998, il a commencé à incarner Napoléon sur les champs de bataille. Un rôle qu’il n’a plus jamais quitté. “Le role de Napoléon est le meilleur pour moi parce que je m’y intéresse depuis mon enfance. J’adore l’époque napoléonienne” nous a-t-il confié. Passionné d’Histoire et grand admirateur de l’homme à la bicorne, Mark se sent aujourd’hui parfaitement bien dans les bottes du grand Napoléon.

“Je ressens un grand honneur et un immense privilège de representer L’Empereur, un homme si important dans l’histoire du monde” s’enthousiasme t-il avant de confirmer notre idée selon laquelle, quelque part, une partie de son esprit vit aujourd’hui en lui : “Je ressens toujours sa présence !”. Il faut dire qu’incarner l’Empereur tout au long de l’année n’est pas dénué de conséquences sur le quotidien.

Aussi, en plus d’avoir un effet sur sa vie personnelle, Napoléon Ier a également déteint sur ses convictions politiques. Ainsi s’est-il réclamé sans hésitations : “Je suis un bonapartiste !”. Difficile de ne pas se sentir Empereur lorsqu’on l’est, le temps d’une reconstitution, plusieurs fois par an. Car pour la grande famille des reconstitutions, Mark Schneider en est un parfait représentant, bien dans son rôle, le regard conquérant, droit sur son cheval. Et cela sans parler de la ressemblance physique…

Concernant l’impact des reconstitutions historiques sur la mémoire, Mark y voit “l’un des meilleurs moyens d’entretenir l’Histoire”. Bien-sûr, les livres, l’éducation, les commémorations, etc. sont tout autant de moyens de se souvenir et de faire vivre l’Histoire, mais pour celui qui observe ces batailles fictives du haut de sa colline, la reconstitution reste la meilleure. “Ce n’est pas la seule méthode, mais en tout cas ma préférée !” insiste-t-il.

Ne vous méprenez pas, Mark Schneider a sa personnalité bien à lui. Mais pour ceux qui désireraient revivre pour quelques instants les grands moments de la vie de l’Empereur, le sentir au plus près, rendez-vous à l’une de ses reconstitutions. À travers lui, peut-être plus qu’à travers n’importe qui, Napoléon le Grand répand encore son esprit immortel.

“Si L’Empereur était en moi, il inciterait ces millions de personnes qui l’admirent à suivre leur destin. Chercher la gloire, honneur, et conquérir la connaissance au dessus de l’ignorance.”

Christopher Lings

 

VN:F [1.9.22_1171]
Avis: 10.0/10 (1 vote pris en compte)
Mark Schneider, l’Empereur des reconstitutions, 10.0 sur 10 basé sur 1 vote(s)

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim, Présent.
Revenir en haut de la page