Nicolas Sarkozy s’adresse aux Français dans une lettre
Nicolas Sarkozy en octobre 2010 (European People's Party via Wikimedia CC).

Nicolas Sarkozy s’adresse aux Français dans une lettre

Dans une lettre adressée aux Français, publiée dans Le Figaro de ce vendredi 21 mars, Nicolas Sarkozy revient sur les persécutions judiciaires dont il est victime.

Bien qu’il explique, en début de lettre, que « contrairement à ce qui s’écrit quotidiennement, je n’éprouve nul désir de m’impliquer aujourd’hui dans la vie politique de notre pays », il finit par conclure, menaçant à demi-mot : « À tous ceux qui auraient à redouter mon retour, qu’ils soient assurés que la meilleure façon de l’éviter serait que je puisse vivre ma vie simplement, tranquillement… au fond, comme un citoyen « normal » ! »

S’il s’exprime à l’écrit et non à l’oral c’est, explique-t-il, « parce que je veux susciter la réflexion et non l’émotion ». Dans sa lettre, il dénonce « la calomnie érigée en méthode de gouvernement ». Et de relater les faits : « En vingt mois, j’ai subi quatre perquisitions qui ont mobilisé trois juges et quatorze policiers. J’ai été interrogé durant vingt-trois heures parce que l’on me suspectait d’avoir profité de la faiblesse d’une vieille dame! Des milliers d’articles rédigés à charge ont été publiés. Sur le sujet, que reste-t-il de cette boue complaisamment répandue? Rien, si ce n’est une décision de non-lieu. » Et concernant les sucpicions autour du présumé financement par Khadafi de sa campagne de 2007, l’ancien chef de l’État rappelle que « toute l’accusation repose sur les témoignages « crédibles » du fils de M. Kadhafi et de son entourage, sans doute une référence morale ».

Au sujet de sa mise sur écoute, il déplore que « mes conversations intimes avec ma femme, mes enfants, mes proches » aient été écoutées par des policiers. « L’ensemble fait l’objet de retranscriptions écrites dont on imagine aisément qui en sont les destinataires! » Et tout cela, « on le fait, non parce que l’on dispose d’indices, mais parce que l’on espère en trouver. » Et celui-ci de rappeler, ironique : « Je sais, la ministre de la Justice n’était pas au courant, malgré tous les rapports qu’elle a demandés et reçus. Le ministre de l’Intérieur n’était pas au courant, malgré les dizaines de policiers affectés à ma seule situation. De qui se moque-t-on? »

« Mon propos n’est pas de me plaindre. Je ne demande à personne de s’apitoyer sur mon sort. Ce texte est un appel à la conscience, aux convictions, aux principes de tous ceux qui croient en la République », clame-t-il avant de conclure : « Je veux affirmer que je n’ai jamais demandé à être au-dessus des lois, mais que je ne peux accepter d’être en dessous de celles-ci. »

Si nul ne peut douter, au regard des faits, de l’acharnement de la gauche, qui craint son retour par dessus tout, à l’encontre de Nicolas Sarkozy, cela blanchit-il pour autant l’ancien président ?

Avez-vous trouvé sa lettre convaincante ?

Faire un don via Paypal ou par chèque

VN:F [1.9.22_1171]
Avis: 10.0/10 (5 votes pris en compte)
Nicolas Sarkozy s'adresse aux Français dans une lettre, 10.0 sur 10 basé sur 5 ratings

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim, Présent.

5 commentaires

  1. Je ne suis pas pour un retour de M. Sarkozy, qu’il continue sa retraite dorée et qu’on n’en parle plus. Mais je trouve sidérant, les moyens déployés pour essayer encore et toujours pour le discréditer. Le nombre de fonctionnaires mobilisés nous coutent une somme qui aurait été mieux allouée à permettre par exemple : d’avoir de l’encre dans les fax pour nos tribunaux et éviter de faire ressortir des criminels à cause du manque de moyens.
    Nos hommes politiques de tout bord me dégoutent ! Ils ne songent qu’à leur bien personnel et en oublie totalement la fonction pour laquelle ils ont été élus, et nous déshonore. J’aimerai l’institution d’une vraie démocratie, et non pas cette ploutocratie imposée par des lobbying intéresses.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Avis: 4.9/5 (8 votes pris en compte)
    • Bonjour Jiji ! Difficile de différencier les criminels aujourd’hui ! Encre ou pas dans l’fax, dans l’même panier, la racaille !

      Non en effet à ce déballage médiatique (que j’ai refusé de suivre) … Mais cela ne doit pas non plus lui servir à s’absoudre des faits sur lesquels la Justice a certainement de bonnes raisons d’enquêter !

      Est considéré innocent, celui qui n’est pas jugé coupable, pas celui qui se dit victime d’une campagne de dénonciation, aussi inique qu’elle soit !!!

      VA:F [1.9.22_1171]
      Avis: 0.0/5 (0 votes pris en compte)
  2. Le traitement qu’on lui a fait subir est parfaitement indécent. Il est intolérable que sa vie privée ait été étalé ainsi. Toutefois quand il dit ne plus vouloir s’impliquer je n’y crois pas une seconde. Il veut jouer de sa persécution qui ne cesse pas pour incarner le peuple contre les institutions. Il ne veut pas se détacher de ce rôle. Mais le peuple ne s’y trompera pas: celui qui se prend pour Napoléon a bien trop usé de trahison pour qu’il obtienne la légitimité populaire.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Avis: 4.8/5 (5 votes pris en compte)
  3. Français désabusé

    Beurk… Rien que de voir sa tronche me dégoûte!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Avis: 3.0/5 (2 votes pris en compte)
Revenir en haut de la page