dimanche, 23 juillet, 2017

21 mai 1420 : L’accablant Traité de Troyes livre la France au roi d’Angleterre

Le 21 mai 1420 est signé le traité le plus traître et le plus accablant pour la France, le traité de Troyes.

Fruit d’un accord entre Isabelle de Bavière, l’épouse du roi Charles VI de France, et Henri V d’Angleterre, l’accord conclu à Troyes décide du mariage de la fille du roi de France, Catherine, avec le roi d’Angleterre. Par cette alliance, Henri V, désormais gendre de Charles VI, se voit devenir régent du royaume et héritier de celui-ci, aux dépens de Charles VII, le dauphin. C’est Philippe III de Bourgogne qui conclura l’accord, le roi ne régnant plus depuis sa maladie.

Le « soi-disant dauphin » Charles VII, réfugié dans le sud de la France, est accusé de « crimes énormes » comme l’assassinat de Jean sans Peur, duc de Bourgogne, qu’on lui prête. Il ne retrouvera son trône que bien des années plus tard, grâce notamment à une certaine Jeanne d’Arc.

Les rois d’Angleterre conserveront tout de même durant des siècles les titres de « roi de France et d’Angleterre » avant que Napoléon Ier, par le traité d’Amiens, leur fasse y renoncer en 1802.

Christopher Lings

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page