Le Coup d’œil de Rougeyron sur la situation en Irak
Pierre-Yves Rougeyron, le 22 avril 2014 à Paris.

Le Coup d’œil de Rougeyron sur la situation en Irak

Le Bréviaire des patriotes a soumis quelques brèves questions à Pierre-Yves Rougeyron, fondateur du Cercle Aristote, à propos de l’avancée des terroristes de l’EIIL en Irak.

carte-EIIL

Ne trouvez-vous pas paradoxal que l’Irak appelle aujourd’hui « à l’aide » son ancien bourreau américain pour faire face à l’avancée des jihadistes ?

Ce n’est pas l’Irak qui appelle à l’aide mais un gouvernement fortement soupçonné de corruption et d’avoir confessionnalisé l’armée qui appelle à son secours sa puissance de tutelle. Je crains malheureusement que l’Irak ne puisse plus être considérée comme un sujet car la réalité irakienne s’efface de jour en jour.

Tony Blair a récemment déclaré que l’offensive jihadiste en question n’avait aucun lien avec l’intervention américaine et britannique d’il y a 11 ans. Qu’avez-vous à lui répondre ?

La généralisation spontanée ne marche pas plus en géopolitique qu’ailleurs. L’échec de la théorie du state building qui a décousu l’armée irakienne pour jeter ses anciens officiers dans ce partenariat complexe avec les islamistes est l’une des plus sidérante bêtise politique de notre époque. Saddam Hussein était un despote, certainement ; mais s’il devait être chassé, c’était par les siens. La stratégie de greffe institutionnelle américaine n’est parvenu qu’à détruire des édifices stables pour laisser le champs aujourd’hui à des nébuleuses. Beau résultat.

Peut-on dire aujourd’hui que l’intervention occidentale a été un échec dans ce pays ?

Cela dépend de ce que l’on affirme être les buts de guerre américains. À mes yeux, c’est un échec car l’entreprise de capture des ressources en eau et en pétrole est un échec. Comme d’ailleurs les tentatives de déstabilisation à partir du sol irakien (Syrie et Iran).

Ensuite si les buts de guerre américains étaient simplement la création d’un abcès de fixation pour maintenir leur présence, alors peut-être que cela est réussi. Toutefois je n’y crois que modérément. Le désordre n’est une politique que si vous avez une stratégie et des buts tangibles derrière, et surtout tant que vous pouvez le dénouer en dernier ressort. Cela, je crains que l’Amérique n’en ait plus les moyens.

Le Bréviaire des patriotes a besoin de vous pour vivre et se développer. Votre soutien est la seule chose qui nous rémunère !  Lisez notre appel du 16 mai 2014

VN:F [1.9.22_1171]
Avis: 9.8/10 (12 votes pris en compte)
Le Coup d’œil de Rougeyron sur la situation en Irak, 9.8 sur 10 basé sur 12 ratings

A propos de Le Cercle Aristote

Le Cercle Aristote est un cercle de réflexion souverainiste créé par Pierre-Yves Rougeyron. Il propose, chaque semaine, des conférences et a lancé également la revue Perspectives Libres.

3 commentaires

  1. Belle analyse critique du droit d’ingérence.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Avis: 5.0/5 (3 votes pris en compte)
  2. Jérôme Carbriand

    La stratégie américaine est à mon sens un succès en cela que le chaos est aux portes de l’Iran, la Syrie est dans une situation préoccupante, le plan de morcellement du moyen orient exposé par Biden en 2006 et voté au Sénat US s’avère bien avancé. Les Usa ont appliqués contre l’Iran la stratégie du containment, la même que contre la Russie et l’URSS. Il suffit de voir les bases américaine entourant ces deux pays. Pour moi le plan fonctionne et aboutira tôt ou tard.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Avis: 5.0/5 (2 votes pris en compte)
  3. Peut être faut-il affiner l’analyse en parlant des buts de guerre de l’Amérique: QUI en Amérique?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Avis: 0.0/5 (0 votes pris en compte)
Revenir en haut de la page