mardi, 23 mai, 2017
« Nous avons des preuves » : 10 ans plus tard, les États-Unis retentent le coup
Portrait officiel de John F. Kerry (2013).

« Nous avons des preuves » : 10 ans plus tard, les États-Unis retentent le coup

Après le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines jeudi dernier en Ukraine, de lourds soupçons pèsent sur le gouvernement de Kiev soutenu par les Occidentaux. Pourtant, le secrétaire d’État américain John Kerry y voit la main de Moscou et a affirmé ce dimanche sur CNN avoir des « preuves » de l’implication russe dans ce drame aérien.

Faisant état d’informations collectées par les services secrets américains, M. Kerry a évoqué des interceptions satellitaires et téléphoniques qui prouveraient l’implication de la Russie. Moscou aurait ainsi envoyé 150 véhicules militaires de l’autre côté de la frontière, dont des véhicules de tir TELAR transportant des missiles sol-air SAM-11, avant de tout rapatrier juste après la catastrophe. « Nous avons des preuves du départ de missile, qui a touché l’avion », a affirmé le secrétaire d’État américain.

Ce dernier a ajouté qu’il y avait « énormément de traces qui permettent de pointer du doigt » la Russie, sans toutefois étayer ses preuves. S’agit-il des mêmes « preuves » que celles présentées à l’ONU en 2003 par Collin Powell et ayant permis d’envahir l’Irak ? On sait qu’aujourd’hui que le prédécesseur de Kerry regrette amèrement ce discours, qui représente pour lui une « tâche dans (s)a carrière »

John Kerry affirme également que des véhicules TELAR ont été aperçus traversant deux localités « proches du lieu du crash ». Premièrement, comme l’a rappelé Jacques Sapir sur son blog, l’utilisation de missiles SAM-11 est extrêmement complexe et technique, requérant une longue formation. Outre le fait que les milices séparatistes ne sont absolument pas en mesure de s’en servir, cette utilisation requiert également l’emploi de deux radars : le « Snow Drift », radar de contrôle et d’acquisition, ainsi que le « Fire Dome », radar d’éclairage et d’écartométrie.

« Le tir implique une première acquisition par le « Snow Drift » avant que le radar « Fire Dome » puisse entrer en action et guider le missile », explique l’économiste. Or si l’on étudie la trajectoire du vol MH17, et que l’on prend en compte cette manœuvre en plusieurs temps,  si celui-ci « avait été touché par un missile provenant d’une batterie située là où l’affirment les sources américaines et ukrainiennes, l’avion aurait dû s’écraser 20 à 30 km à l’est de son point d’impact ». Et d’ajouter : « Pour s’écraser sur le lieu du crash, si l’avion a bien été abattu par un missile « Buk », il a du être atteint par un missile tiré depuis le territoire contrôlé par les forces ukrainiennes. » De quoi remettre en cause la version officielle des faits, que nous présentent les autorités de Kiev et les États-Unis.

Enfin, une vidéo qui circule sur la toile et dans les médias est censée représenter un véhicule de tir TELAR, auquel il manque justement un missile Buk, regagnant clandestinement la frontière russe.

Sauf que «  des sources concordantes montrent que cette vidéo a été tournée en territoire contrôlée par les forces de Kiev, et pus précisément dans la ville de Krasnoarmeysk, rue Gorki dans la région de Donetsk », affirme M. Sapir, qui fournit même une carte de l’endroit en question :

Depuis l’intervention en Irak en 2003, il est en effet devenu fondamental de s’interroger lorsque les États-Unis affirment avoir des « preuves » en leur possession…

À lire également : le Coup d’œil de Pierre-Yves Rougeyron sur la situation en Ukraine

Christopher Lings

Nous avons besoin de votre soutien pour vivre et nous développer :

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

6 commentaires

  1. Bien sûr ! Nous savons que les Russes n’ont aucun intérêt à abattre un avion parce qu’ils sont déjà victimes de sanctions économiques (qu’on soit pour ou contre). L’hypothèse de la bavure ukrainienne est possible mais l’on peut penser que les Ukrainiens essayent de se rattraper pour éviter de se faire prendre.

    Autre sujet, l’État Islamique au Levant avait donné un ultimatum aux chrétiens de Mossoul. Dans ledit ultimatum il leur donne 24 heures pour soit quitter la ville, soit payer l’impôt sur les chrétiens (inventé au VIIème siècle), soit se convertir ou alors être exécuté. La France et l’ONU ont condamné les persécutions des chrétiens d’Orient, malgré la réponse tardive. Que compte faire le Bréviaire ? Soutiendra – t – il les chrétiens d’Orient persécutés ?

  2. « L’histoire n’est qu’un éternel recommencement » (Thucydide, historien grec).

  3. Ils sont probablement en train de triturer des preuves « sur-mesures »… en attendant, voici un lien interressant, du 21 juillet, et instructif, malgré une traduction anglaise laborieuse https://www.youtube.com/watch?v=UKCaEmvhr6w voir directement vers 10′: la signature radar d’un avion militaire, probablement un SU25 dont le plafond est normalement de 7000m mais qui peut cependant attiendre les 10000 peu de temps, mais faisable parait il. Sa présence est très proche du MH17 jusqu’à la disparition de sa trace… Egalement, vers 18′, l’explication du fameux porte-char avec son buk en chargement « quittant le Donestsk pour la russie »…là, sur le panneau publicitaire, la pub fait référence à un magasin automobile situé à…Dniépropétrovsk, qui est aux mains des ukrainiens depuis mai… donc, grand foutage de gueule une fois de plus…

  4. Une fois de plus, nos petits copains américains , restent égalés a eux mêmes . JF Kerry le roi de la désinformation, et spécialiste du canular, nous présente un véhicule militaire et transporteur des missiles, et comme par hasard il y en manque un, quel utilitaire intéressant. Sauf que le véhicule on ne sait pas ou il roule, quelle route et de quelle année . Formidable comme observation de cet amateur politique. Par contre ce brave homme et son mentor de la maison blanche, oublient de nous parler des morts en Ukraine et en Palestine, qui sont du a une politique expansionniste et malheureuse et volontaire des USA. Partout ou passe notre cher locataire de la white house, les traces rouges sang deviennent indélébile , on a critique son prédécesseur mais en ce qui le concerne il est le champion toute catégorie, des meilleurs croc mort des USA. Combien touche t il de commission, chaque fois qu’un mort apparaît a cause de sa mauvaise politique dans le monde. Au fait combien de temps lui reste t il de mandat, avant que les américains se réveillent et le vire comme un malpropre de la vie politique.

  5. Français désabusé

    Il faudrait en finir avec ces menteurs, crapules et criminels des gouvernements américains successifs… Ce ne sont, que des vermines!

Revenir en haut de la page