lundi, 23 octobre, 2017
Jean-Marie Le Pen adresse un dernier ultimatum à sa fille
Jean-Marie Le Pen en 2005 (Kenji-Baptiste Oikawa via Wikimedia CC).

Jean-Marie Le Pen adresse un dernier ultimatum à sa fille

Exclu du FN depuis bientôt six mois, Jean-Marie Le Pen, dans « un dernier effort avant qu’il ne soit trop tard », a adressé une lettre ouverte à sa fille en lui demandant de restaurer l’unité du mouvement, seule condition selon lui d’une victoire du camp patriotique en 2017.

Dénonçant son exclusion « sous de fallacieux prétextes » et avec le soutien des « ambitieux du Carré », l’ancien président du Front National estime que cette fêlure, qui « peut devenir brisure, à l’image du vase de Sully Prudhomme » a créé dans le mouvement « un malaise profond ». Pour « arracher notre pays au désastre qui s’annonce, il est indispensable qu’il soit réuni », juge le patriarche, qui se qualifie comme l’incarnation d’« une ligne droite, non d’extrême droite, mais d’extrême droiture, fidèle à ses principes et à ses objectifs nationaux », aujourd’hui gommée du parti qu’il a lui-même fondé.

Ainsi, depuis le « désert » dans lequel il a été « chassé », le député européen appelle Marine Le Pen à « refermer au plus tôt la faille ouverte, qui, déjà, suscite les ambitions chez de potentiels candidats qui, par leur seule présence, menaceraient vos chances de figurer au second tour ».

« Des demandes pressantes me conduisent à organiser, si possible à l’intérieur, ou en parallèle avec le Front National, un rassemblement des volontés patriotiques fidèles à la ligne politique d’un changement décisif », explique-t-il avant de prévenir, en guise d’ultimatum après de nombreuses demandes infructueuses : « Si notre démarche n’aboutit pas, conscients des terribles dangers qui menacent notre patrie, nous ne baisserons pas les bras, et agirons alors et à regret en dehors du Front National. »



Revoir notre entretien d’avril 2014 avec Jean-Marie Le Pen

Adhérer

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

Un commentaire

  1. JMLP ferait mieux de laisser tomber, cet entêtement est ridicule et ne peut que nuire au camp national. De plus, à bientôt 88 ans, ses menaces d’agissement hors du FN peuvent prêter à sourire….

Revenir en haut de la page