vendredi, 22 septembre, 2017
Jean-Marie Le Pen : « La France a un destin missionné »
Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud le 22 avril 2014.

Jean-Marie Le Pen : « La France a un destin missionné »

Le Bréviaire des patriotes a rencontré Jean-Marie Le Pen, président d’honneur du Front National, dans sa demeure de Saint-Cloud ce mardi 22 avril 2014. L’occasion pour nous de l’interroger sur sa vision de la France, de son Histoire et de sa destinée. 

Pour que Le Bréviaire des patriotes puisse vivre et continuer à vous offrir toujours plus de contenu de qualité, vous pouvez nous soutenir en faisant un don sécurisé via paypal ou par chèque. Plus d’informations

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

12 commentaires

  1. Bien qu’en réalité j’ai quelques points de désaccord avec l’homme, pour la raison que nos diverses analyses ne se placent pas au même niveau, puisque’il a un regard assez réaliste et pragmatique sur les solutions qui sont donnés à la France. Je dois dire que son point de vue est appréciable.
    JMLP n’a rien perdu de sa lucidité, très bonne interview.

  2. Breton Frédéric

    Intéressant. Concernant la monarchie, si, il en existe encore: les principautés de Liechtenstein et de Monaco en Europe. L’Arabie Saoudite également est une monarchie « traditionnelle » ainsi que certains états du golfe comme le Bahrein. Pour le reste, je suis d’accord avec ce qui est dit.

  3. bien, il semble que Jean Marie n’aime pas le Ier Empire et ne connaisse même pas le Second … aucun intérêt pour moi ce monsieur ……

  4. Quand le sage montre la lune…

    Du doigt…:
    On peut toujours argumenter que le « détail » ne trahissait rien de sa pensée et était volontairement sorti du contexte par des hostiles, mais quid de « durafour crématoire » ?.
    Je ne vais pas faire la liste de ses couteux « malheureux mots ».

    De la lune:
    Avoir objectivement des décennies durant été extrêmement nuisible au patriotisme, et donc au pays, est en effet une question sans importance… Car quand on mène un combat pour une cause, ce n’est pas la victoire qui compte, mais l’égo. Les stratèges apprécieront.
    Un peu comme l’empereur et ses grognard bien alignés pour mieux se faire dégommer comme des pigeons. On a vu le résultat (que l’interviewé semble ne pas apprécier).

  5. Christopher Lings

    Evoquer Napoléon pour traiter d’un manque de stratégie, il fallait le faire.

    Au passage, l’art de la guerre de l’époque était ainsi, et les Grognards étaient une unité d’élite utilisée précieusement pour des engagements de choc et non de feu.

    Quand je dis que l’important n’est pas là, je veux dire qu’il ne s’agit pas du but de l’entretien. Revenir sur les erreurs passées, qu’on les juge grave ou non, était loin d’être le sujet principal de l’entretien.

    • Ben ouais, avancer bien alignés comme des cibles vivantes, Napoléon ou pas, c’est une histoire d’égo (moi, courageux, fier, invincible…), couteuse, donc stupide.

    • Christopher Lings

      Coûteuse ? Il suffit de regarder la proportion de morts des batailles modernes (depuis 1914) et comparer avec cette « guerre civilisée ». De plus, je ne vois aucun ego là-dedans. Mais ce sont des lieux communs, ce que vous dites. Il faut lire l’Art de la Guerre de Clausewitz.

  6. Le dernier commentaire relève plus du sectarisme que du patriotisme. Est-il bonapartiste ? JMLP dérange encore, mais un grand merci à celui qui n’a de cesse de défendre la France et les Français avec une lucidité qui ne peut laisser un patriote insensible.

  7. J’accepte cette mission qui semble s’imposer à nous: se battre becs et ongles contre les sophistes enfants d’Héraclite, apôtres de la redéfinition permanente. Heureusement qu’il reste encore des « imbéciles » qui sont nés quelque part. Il faut se battre pour être à la hauteur de notre destin. Notre génération doit faire le choix d’une France qui se maintien, d’une France qui existe et qui a une histoire, d’une France qui refuse de mourir dans une dissolution diabolique.

  8. Je remarque que R. Camus, également opposé avec vigueur à la grande substitution, déclare lui, sans engager le Parti de l’In-nocence, ni le NON, que la surpopulation qui rend la vie invivable est un mal qu’il faut endiguer. Il lui parait suicidaire d’imiter la démographie de « nos colonisateurs », que le malthusianisme est souhaitable pour une bonne qualité de vie. On peut par ailleurs penser comme ce que Jean-Marie Le Pen semble dire: que la démographie fait l’Histoire, que la notre qui est malade est un symptôme des funestes politiques modernes. Voilà une question très intéressante qu’il convient de se poser.

  9. Mouaip en attendant : On sait que Marine le Pen s’est déplacée jusqu’en Israël pour faire allégéance au sionisme :
    Marine Le Pen, chef du Front National, affirme qu’elle n’a aucune amitié pour le président iranien Mahmoud Ahmadinejad. Elle a insisté pour que l’on sache que ses commentaires anti-israéliens du passé étaient un stratagème populiste pour gagner le soutien du public. Elle a fait ces remarques en français dans un entretien téléphonique diffusé mercredi sur Radio 90, une station israélienne.
    http://www.haaretz.com/print-edition/news/french-far-right-leader-marine-le-pen-affirms-support-of-israel-1.353180

    + Marine le Pen a été interviewé par le journal israélien Haaretz le 7 janvier 2011. Elle y a déclaré notamment que « the National Front has always been Zionistic » [« Le Front National a toujours été sioniste »]. Ceux qui disaient qu’il ne fallait pas dire que sionisme = nazisme vont sûrement être très contents !
    http://www.haaretz.com/weekend/week-s-end/the-daughter-as-de-demonizer-1.335743

    + Le Front national : un instrument du capitalisme
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2063

    + « Voter pour le Front national n’est pas un acte de dissidence. Ce n’est pas un bras d’honneur fait au « système ». C’est déverser sa colère là où le système a prévu et voulu qu’elle soit déversée. Le FN sert à neutraliser la colère du peuple. » Adrien Abauzit

    + Le Pen – 40 ans de Front National (vidéo 89’20)
    http://mai68.org/spip/spip.php?article3583

Revenir en haut de la page