mercredi, 26 juillet, 2017

Question d’Histoire : Pourquoi le Colisée se nomme-t-il ainsi ?

Le Colisée est un amphithéâtre elliptique construit entre 70 et 80 ap. JC sous les règnes des empereurs Vespalien et Titus. Il portait, à l’origine, le nom d’amphithéâtre flavien (amphitheatrum Flavium) en référence à cette dynastie flavienne régnante lors de sa construction. C’est bien des siècles plus tard que l’appellation a dérivé.

Vers 64 après Jésus Christ, l’Empereur Néron fait ériger une statue colossale en bronze à sa gloire près de la Domus aurea (palais impérial). À sa chute, le colosse est consacré en tant que statue d’Hélios et sa tête est souvent remplacée par celles de ses successeurs. Sous le règne d’Hadrien (117-138), le colosse est déplacé à côté d’un amphithéâtre, l’amphithéâtre flavien. L’Histoire Auguste rapporte d’ailleurs qu’il aura fallu le concours de vingt éléphants pour effectuer cette lourde tâche.

C’est après l’an 1000 que cet amphithéâtre (utilisé jusqu’au VIème siècle) de 50 000 à 75 000 places consacré aux jeux et aux spectacles sera désigné sous le nom de la statue qui l’avoisine : Colosseum (colosse en latin) puis Coliseum au cours du Moyen-Âge. En Italie, il est toujours connu sous l’appellation il Colosseo. Les dérivés des autres langues romanes en font de même : Colisée en français, el Coliseo en espagnol, o Coliseu en portugais ou Colosseumul en roumain.

D’amphithéâtre flavien a Colisée, il n’y a qu’un pas. Mais quel pas de colosse !

Christopher Lings

 

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page