vendredi, 22 septembre, 2017

La Droite Forte : un nouvel attrape-nigaud

Le 6 octobre dernier naissait le nouveau collectif, fondé par Guillaume Peltier et Geoffroy Didier de l’UMP, la Droite Forte.

Après la Droite Populaire, ce nouveau groupe aura donc la mission de faire oublier l’échec de cette dernière à ramener les « brebis égarées » vers Sarkozy, brebis qui avaient compris la duplicité du discours pour finalement porter leurs suffrages sur les vrais candidats souverainistes lors de la présidentielle, et tentera un nouvel enfumage électoral.

J’ai donc décidé de me rendre sur le site, tout beau tout neuf, de cette fameuse Droite Forte et d’aller lire sa profession de foi.

Et quelle ne fut pas ma surprise devant tant de contradictions !

Je ne peux d’ailleurs pas résister à l’envie de vous faire partager les « trois défis majeurs pour construire la droite de demain » :

  • nous voulons que l’UMP soit une droite forte qui est fière d’être de droite et non pas une droite molle, qui a trop souvent honte de ne pas être de gauche !
  • nous sommes fiers d’être sarkozystes et nous voulons que le sarkozysme constitue la fondation non négociable de nos valeurs, c’est-à-dire le patriotisme, l’autorité de l’Etat, la maîtrise de nos frontières, de notre destin, de notre souveraineté, la lutte contre l’assistanat et les fraudes, la méritocratie, la famille, la promotion de notre identité, le soutien aux PME, la réforme de l’école, la construction d’une Europe protectrice…
  • nous voulons construire un projet audacieux, courageux et conquérant pour la France à l’image de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012 en tournant la page de la pensée unique, du politiquement correct et de la culture de l’excuse portés par la gauche française.

Nul besoin d’être expert en politique pour mesurer l’hypocrisie patente de ces quelques lignes, qu’il est d’ailleurs aisé de confronter à la politique menée par Nicolas Sarkozy pendant cinq ans; pour s’en rendre compte.

En effet, le désormais ex-président ne fut-il pas celui qui a éhontément trahi la parole du peuple, en faisant voter la copie conforme du Traité européen, par voie Parlementaire, que les français avait refusé en 2005 à près de 55% ?

Ne fut-il pas aussi celui qui a abandonné la souveraineté de l’État Français, dans les mains de technocrates non-élus par les peuples européens, par le biais du traité budgétaire qu’il a lui-même initié en compagnie de la chancelière allemande, et qui fut ratifié par leur complice de gauche aujourd’hui ?

Le gouvernement UMP est aussi coupable d’avoir supprimé des pans entiers de notre Histoire dans les manuels scolaires ; d’avoir sabré dans les postes de Police et de Gendarmerie, ce qui n’a fait qu’augmenter l’insécurité dans nos villes (rendant le kärcher désuet) ; d’avoir laissé couler les entreprises qu’il devait, soi-disant, sauver (ArcelorMittal Gandrange …) ; d’avoir laissé creuser le déficit (630 milliards dont 110 imputés à la crise certes, mais quid des 520 restant?).

Je pourrais encore m’étendre longuement sur le bilan désastreux du gouvernement Sarkozy, qui s’est d’ailleurs bien caché derrière la crise (oui, elle arrange tout le monde celle-là) pour masquer son incompétence.

Alors oui, j’appelle les français à se méfier de ces beaux discours qui, ma foi, touchent nombre de nos compatriotes ; mais qui ne sont jamais suivis d’effet par la suite.

Ne mangez pas le pain au chocolat de Copé, mes chers amis !

Loin de moi l’idée, en revanche, de vous inciter à porter vos suffrages sur Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan ou un autre candidat en particulier ; mais de vous lancer un appel de détresse, un appel à tous les patriotes qui se sentent floués par les différentes politiques appliquées en France depuis de trop nombreuses années qui ont amené à ce déclin.

Comme l’avait fait le Général de Gaulle lors de l’après-guerre, la France a désormais plus que besoin d’une grande union, à l’image du « Rassemblement du peuple français », composée de patriotes sincères convergent vers les mêmes idéaux de liberté et de souveraineté ; de tendre vers une politique bonapartiste et gaulliste qui nous permettra de retrouver notre grandeur passée en nous appuyant sur le seul souverain légitime que l’on se doit de reconnaître, le peuple.

La France n’est pas un fétu de paille comme le pense nos élites, elle dispose d’une terre d’une richesse inégalée ; d’un enseignement supérieur de qualité ; d’un système de santé que le monde nous envie ; d’une position géographique unique en Europe, à la foi ouverte sur l’Atlantique, la Méditerranée et le continent ; d’une activité dans la Haute-Technologie qui est en avance sur ses voisins européens et d’un standing historique qui, malgré son affaiblissement d’année en année, reste encore relativement important et fait de notre patrie un pays écouté et respecté sur la scène internationale.

Fort de tout cela, il ne reste plus qu’aux français à choisir une autre politique, de sanctionner ces partis qui se croient intouchables et souhaitent imposer une seule dualité UMP/PS dans l’avenir, de refuser la pensée unique ainsi que les dogmes de cette Union Européenne antidémocratique qui vomit le peuple et sortir du carcan politique de l’OTAN, qui est loin de seoir à notre devise nationale, Liberté, Égalité, Fraternité.

Je ne peux que terminer en criant haut et fort : VIVE LA FRANCE !

Mathieu

A propos de Mathieu

Mathieu
Passionné d'Histoire, de politique (inter)nationale et de géopolitique ; je m'attache à faire partager ma passion et ma volonté de débattre sur tous les sujets ... surtout les plus brulants !
Revenir en haut de la page