lundi, 11 décembre, 2017
28 janvier 1393 : Charles VI manque de périr brûlé lors du Bal des ardents
Le Bal des ardents – Miniature attribuée à Philippe de Mazerolles.

28 janvier 1393 : Charles VI manque de périr brûlé lors du Bal des ardents

Le 28 janvier 1393, la reine Isabeau de Bavière organise un bal (un charivari, sorte de fête déguisée, formellement interdite par l’Église), pour distraire le roi Charles VI et fêter le mariage de son amie Catherine l’Allemande.

Lors de cette soirée, le roi et quatre de ses compagnons décident, pour animer la fête, de se déguiser en sauvages. Ils s’enduisent alors de poix et se recouvrent de plumes et de poils d’étoupes. Arrive ensuite le duc d’Orléans, frère du roi, qui allume une torche pour mieux voir ces étranges bêtes qui se sont glissées au milieu des invités. Approchant trop sa torche, il met le feu à l’un d’eux. Les matières qui recouvrent les cinq hommes sont tellement inflammables que ceux-ci, qui plus est reliés par des chaînes, s’embrasent en quelques secondes. Tous, gravement brûlés, périront des suites de leurs blessures à l’exception du roi qui reçut, au moment des faits, le secours de sa tante qui l’enveloppa de sa grande robe pour étouffer les flammes.

À la suite de ce drame, la folie de Charles VI dit « le fol », qui avait débuté dans la forêt du Mans en 1392, s’amplifia et celui-ci établit une régence, à seulement vingt-cinq ans.

Faire un don via Paypal ou par chèque

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page