mercredi, 26 juillet, 2017
« Ça se dispute » : émission du 29 août 2014
Éric Zemmour et Nicolas Domenach sur le plateau de « Ça se dispute » (capture d'écran I-Télé via VK).

« Ça se dispute » : émission du 29 août 2014

« Ça se dispute » est de retour sur I-Télé avec Éric Zemmour et Nicolas Domenach. Cette saison, l’émission est présentée par un Pascal Praud qui n’a pas attendu bien longtemps avant de faire valoir ses airs de dandy agaçant.


Sources : I-Télé / News360x

Nous avons besoin de votre soutien pour vivre et nous développer :

A propos de Le Bréviaire des Patriotes

Le Bréviaire des Patriotes

10 commentaires

  1. Le nouveau présentateur Pascal Praud est clairement idéologiquement à gauche et du coté de Domenach. Cela confirme que l’émission ne tourne que grâce à et autour du seul Eric Zemmour, le seul à décrypter réellement l’actualité. La manière dont il remet de plus en plus crescendo le présentateur à sa place est également symptomatique! Jusqu’au final, ou, loin de tomber dans le piège qui lui est tendu par la chaine via Domenach et Praud il répond à Praud qui -après lui reprocher de « ne pas répondre », ce qui est infirmé par Zemmour qui lui répète sa réponse- lui dit que sa réponse -sur les équipe de foot multiculturelles est « pour de mauvaises raisons » , et Zemmour répond donc: « Mais ce sont MES raisons, elles ne vous appartiennent pas ». Sans arrêt et crescendo, il aura fallu rappeler à cet animateur qu’il n’est censé n’être QU’UN animateur. Et c’est Zemmour qui, subtilement et brillamment ce charge de ce job là, en parallèle de son combat contre Domenach et toute la bien pensance. Bravo et Merci, Eric Zemmour!

  2. Pascal Praud ? Suffisant et pas nécessaire ! Le voilà qui se pique maintenant de politique !
    A l’avenir, tant que cet individu sera là, ça se disputera sans moi.

  3. vite le retour de Léa Salamé

  4. J’attendais avec impatience la reprise de l’émission « ça se dispute » avec Domenach et Zemmour .
    J’attendais le même niveau de professionnalisme de la part du présentateur Pascal Praud que celui
    auquel nous avait habitué Léa Salamé, c-a-d un ton posé, sans parti pris, avec de l’humour, de la
    finesse et de la répartie dans les relances, sans dogmatisme, sans acrimonie,tout en tenant la barre, face
    aux deux zozos de CSD.
    Mais non, rien de tout cela.
    Pascal Prout n’a rien d’un pro de la politique
    Quel sectarisme, quelle arrogance,quelle suffisance.
    Mr Prout, on n’est pas sur un terrain de foot ici.
    Avec E.Zemmour, vous avez affaire à un des meilleurs débrieffeur de la politique .
    Vous n’êtes pas à la hauteur, alors retournez avec vos fouteux et foutez nous la paix
    Avec un présentateur pareil, l’émission de ne devrait pas tenir longtemps.

  5. Léa Salamé et Maia Locqué étaient bien plus efficaces, brillantes, conscientes du rôle ô combien
    important qu’elles devaient jouer; aujourd’hui c’est un comportement inefficace, dogmatique et
    lourd.

  6. Un Domenack qui dit dans sa dernière réponse …. la vérité du score et du titre m’a donné raison pardon idéologiquement, c’est à dire quand l’intégration est REUSSIE et MAITRISéE, eh bien, ça donne du sang neuf et fort ….. Y’en a qui ont prit des cours de rattrapage ce été …

  7. « Quand l’intégration est réussie et maitrisée ». D’une, M. Domenach dit tout et son contraire parce qu’il est pour le multiculturalisme, contraire à l’idée de l’État-nation qu’il hait. De deux, il confond la couleur de peau, l’origine étrangère et la nationalité qui va avec la culture du pays.

  8. Désagréable ce type ! Il coupe la parole et ne reste pas à sa place ! Dommage j’aimais beaucoup cette émission mais s’il me tape trop sur les nerfs …..

Revenir en haut de la page