lundi, 25 mars, 2019

Archives de l’auteur: David Saforcada

Souscrire au flux
Napoléonien depuis ses 6 ans, militant bonapartiste depuis l’âge de 15 ans, aujourd'hui Président de France Bonapartiste. Candidat bonapartiste à plusieurs élections locales et nationales. Auteur de nombreux articles politiques et historiques, a publié en 2008 "Louis Napoléon, Premier Président - Dernier Empereur", en 2010 "La République Consulaire, la République Bonapartiste" et en 2013 « Louis Napoléon Bonaparte, l’autorité pour la liberté ».

France Bonapartiste lance un appel au Prince impérial

Monseigneur, Nous nous permettons de vous adresser cet appel afin de vous soumettre une idée qui germe depuis longtemps dans l’esprit de nombreux bonapartistes. Vous avez, souvent, dis que vous étiez un recours pour France et les Français mais, à notre avis, un recours se doit d’être connu, d’être entendu. L’on ne peut faire appel qu’à ce que l’on connait. Pourquoi ... Lire la suite »

Le Mal Jospinien

David Saforcada, président de France Bonapartiste et contributeur régulier du Bréviaire des patriotes, répond à Lionel Jospin suite à la parution de son livre Le Mal napoléonien (éd. du Seuil, 2014) : Si nous n’oublions pas que François Hollande est là pour une fellation qui a mal tournée, nous n’oublions pas non plus que Lionel Jospin fut Premier Ministre par ... Lire la suite »

« Louis-Napoléon Bonaparte, l’autorité pour la liberté » de David Saforcada

Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie du dernier livre de notre contributeur, David Saforcada, président de France Bonapartiste, préfacé par Christopher Lings : « Louis-Napoléon Bonaparte, l’autorité pour la liberté. » Voici la description de l’auteur : Cliquer pour commander le livre C’est à Farnborough que reposent aujourd’hui les cendres de Napoléon III. Dans un catafalque surmonté ... Lire la suite »

Second Empire : Le cléricalisme m’a tué…

En acceptant, à diverses reprises, l’appui des « réacteurs », ces éternelles mouches du coche de toutes les popularités, Louis-Napoléon Bonaparte s’était lié les mains et mis dans l’impossibilité de servir, en toutes circonstances, les intérêts de la Révolution. Ces hommes ont pesé sur son commencement et sur sa fin. Ce sont eux qui, en forçant l’Empereur à maintenir le ... Lire la suite »

Napoléon III n’eut jamais d’opposition !

Par quel phénomène de l’esprit humain, l’homme qui, en 1848 et en 1851, avait si clairement discerné la vérité de la situation, si parfaitement compris la puissance de son nom et de ses idées sur la masse de notre pays, a-t-il pu se laisser impressionner par le bruit et l’éclat d’une opposition sans étendue et sans profondeur ? Il n’est ... Lire la suite »

Revenir en haut de la page