lundi, 27 mars, 2017
Les Carnets de Maxime Sentence – Juillet 2013

Les Carnets de Maxime Sentence – Juillet 2013

Retrouvez régulièrement, en exclusivité sur le Bréviaire, une nouvelle note de Maxime Sentence. Incisifs et pertinents, poétiques et acides, ses carnets apportent un regard perçant et drôle sur le monde et la société contemporaine.

« Je ne suis d’aucun monde. Ma seule patrie est l’humour. Sans superstition, sans croyance, sans idéologie, sans illusions autres que celle de croire que je n’en ai aucune, ne me restaient que l’humour et le cynisme. Par cynisme, j’ai choisi l’humour. » Maxime Sentence.

 

6 667 – Raison d’État… ou des tas de raisons ?

François Hollande, président de la République de son triste État, s’attache à dissoudre certains groupuscules idéologico-politiques au prétexte qu’ils seraient malfaisants, nuisibles à la société… mais il ne dissout pas l’Assemblée nationale, pas plus que le gouvernement…
C’est donc que la nuisance n’est pas le seul critère.

6 612

Le pessimiste est celui que son parapluie protège de l’insolation les jours de grand beau temps.

2 473

Au Royaume-Uni, ils ont des travaillistes ; ce sont des “blairistes”. En France, on a des socialistes ; ce sont des blaireaux !

6 629

Mes idées sont très arrêtées… C’est moi qui bouge tout le temps !

6 519

Parfois, de plus en plus souvent, je croise le regard d’un grand et gros monsieur dans la rue, dans le métro ou dans ma salle de bain. Lui et moi sortons très régulièrement ensemble, je veux dire aux mêmes heures, empruntons très régulièrement la même rame du métropolitain, et partageons très régulièrement le même miroir pour nous raser. Faut croire que nous avons les mêmes horaires. Toujours il me regarde — je ne sais pourquoi il me fixe ainsi — et jamais il ne baisse les yeux, même quand j’insiste de mon côté ! Ai-je une tête qui ne lui revient pas ? Cherche-t-il à me faire comprendre quelque chose ? Attend-il que j’engage la conversation… ? Horreur ! le grand et gros monsieur est-il animé de quelque pédophile intention ?

À vrai dire, je suis un peu gêné, et pas seulement par son insistance, ni même par les interrogations que son comportement fait naître en moi. Sa tête me rappelle quelqu’un… vaguement… très vaguement… mais je ne fais plus la part des choses. Hélas ! chez moi, mémoire rime avec passoire. Dans le doute, et « pour ne point manquer à la civilité » comme dirait la petite Agnès de Molière, je lui adresse chaque fois que je le peux un petit signe cordial de la main. Presque toujours le grand et gros monsieur me répond de la même manière… avec cet air abruti qui n’appartient qu’à lui !

6 542

Une nouvelle devise pour la République française : Travail ? Famille ? … Partis !

6 538

Considérant ce qu’est devenue l’une et ce que représente l’autre, je serais moins honoré d’être épinglé sous l’insigne de la Légion d’honneur que sur le “mur des cons”.

6 555

Brrr ! une pensée me fait frissonner : si les hommes politiques ne se lancent plus dans la carrière pour profiter du système et s’enrichir, ne va-t-il pas naître dans l’esprit dérangé de ceux qui vont investir ce territoire déserté par les prévaricateurs, les concussionnaires et autres pourris, l’idée folle de s’occuper de notre bonheur…?

Voir les notes plus anciennes

A propos de Maxime Sentence

Maxime Sentence
« Je ne suis d’aucun monde. Ma seule patrie est l’humour. Sans superstition, sans croyance, sans idéologie, sans illusions autres que celle de croire que je n’en ai aucune, ne me restaient que l’humour et le cynisme. Par cynisme, j’ai choisi l’humour. » Retrouvez les Carnets de Maxime Sentence : http://www.lebreviairedespatriotes.fr/category/carnets/
Revenir en haut de la page