mercredi, 24 mai, 2017
Raymond Devos, l’humour par le Verbe

Raymond Devos, l’humour par le Verbe

Cet extrait du spectacle de Raymond Devos à propos du verbe « ouïr » illustre à merveille tout l’art qu’avait ce dernier à manier la langue française et à la tordre jusqu’à l’ivresse. Un jongleur de mots, artiste du verbe, dont les textes n’ont rien perdu de leur humour.

 

Il y a des verbes qui se conjuguent très irrégulièrement.
Par exemple, le verbe ouïr, au présent, ça fait : J’ois…
J’ois…
Si au lieu de dire « j’entends », je dis « j’ois », les gens vont penser que ce que j’entends est joyeux,
alors que ce que j’entends peut être particulièrement triste.
II faudrait préciser : Dieu, que ce que j’ois est triste !
J’ois… Tu ois… Tu ois mon chien qui aboie le soir au fond des bois ?
Il oit… Oyons-nous ? Vous oyez… Ils oient.

C’est bête! L’oie oit.
Elle oit, l’oie!
Ce que nous oyons, l’oie l’oit-elle ?

Si au lieu de dire « l’oreille », on dit « l’ouïe », alors l’ouïe de l’oie a ouï.
Pour peu que l’oie appartienne à Louis…
– L’ouïe de l’oie de Louis a ouï.
– Ah oui ? Et qu’a ouï l’ouïe de l’oie de Louis ?
– Elle a ouï ce que toute oie oit…
– Et qu’oit toute oie ?
– Toute oie oit, quand mon chien aboie le soir au fond des bois, toute oie oit : ouah !ouah ! Qu’elle oit, Foie !

Au passé, ça fait : J’ouïs… J’ouïs!
Il n’y a vraiment pas de quoi !

Faire un don via Paypal ou par chèque

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

3 commentaires

  1. Raymond Devos, quel talent ce Monsieur… A ce jour, il n’y a personne qui le remplace avec ce verbe et cet humour !

  2. Ce » Meusieur « ,je l »avais trouvé dans un parc à Nantes , le soir au retour de l ‘école, et il s »était assis a coté de nous , il avait démarrée un tirade verbale qui nous avait stoppés d’un coup …… et plus de bruit , que des oreilles qui scrutent le moindre mot , le plus petit frisson était perceptible . A la fin , il se leva , nous remercias, …et nous dit son nom…………. C »est un souvenir que nous repassons dès qu’on se rencontre , avec les vieux copains …..

Revenir en haut de la page