lundi, 29 mai, 2017
« Le retour de la Terreur et de la République des bouffeurs de curés ! » (RTL, 11.12.14)
Éric Zemmour sur RTL (capture d'écran RTL via Youtube).

« Le retour de la Terreur et de la République des bouffeurs de curés ! » (RTL, 11.12.14)

La chronique RTL d’Éric Zemmour du jeudi 11 décembre 2014.


Source : RTL

Commander « Le suicide français » sur Amazon :

zemmour

Vous avez apprécié cet article ? Pour nous soutenir dans notre démarche, participez à notre opération en faisant un don de 1 euro, accompagné, si vous le désirez, d’un petit message de soutien que nous conserverons précieusement.

Cliquez pour donner 1 euro et 1 soutien

Cliquez pour donner 1 euro et 1 soutien

A propos de Le Bréviaire des Patriotes

Le Bréviaire des Patriotes

Un commentaire

  1. DE LA LAICITE
    (ou « la querelle des bouffonnes »)

    Par suite d’une léthargie, la France se réveille soudain en proie à une terrible crise de foi. A la veille des fêtes, elle découvre avec stupéfaction le sentiment auquel renvoie souvent les attaques qui sont proférées contre les musulmans, notamment lorsqu’il est question du voile. Pour la première fois, la justice s’attaque à ce que certains « républicains » désignent comme leur propre symbole identitaire et religieux: une crèche. Ce qui au nom d’une certaine conception de la laïcité leur permettait hier de s’en prendre à une autre religion leur revient d’un coup tel un boomerang. C’est l’arroseur arrosé. Rappelons que si en France la république est laïque, c’est parce qu’elle est temporelle. Elle n’a donc rien à voir avec les dieux qui sont intemporels. A tel point qu’il aura fallu plus d’un siècle avant que l’église catholique n’accepte de se « rallier » à la république; à la condition sinequanone que l’expression républicaine n’entrave pas les principes qui permettent de faire vivre les nations chrétiennes et civilisées (Cardinal Lavigerie, archevêque d’Alger, 1890). Ce ralliement verra naître une droite conservatrice et catholique. Or c’est bien de la survie de cette droite dont il est question. Il ne s’agit en aucun cas d’un problème franco-musulman, mais bien un problème purement français: des rivalités politiques qui ruinent et ne cessent d’opposer volontés réformistes aux forces conservatrices. Outre les querelles politiciennes, il y a surtout la volonté d’une gauche ultra féministe à vouloir pousser jusqu’à son paroxysme son idéologie de l’indifférenciation…

Revenir en haut de la page