jeudi, 27 juillet, 2017

12 avril 1591 : Bataille de Tondibi et effondrement de l’Empire songhaï

Le 12 avril 1591, l’armée songhaï est battue par les troupes marocaines du commandant Djouder Pacha. Cette défaite marque l’effondrement de l’empire songhaï, régnant sur l’Afrique de l’Ouest depuis le XVème siècle.

L’Empire songhaï s’étend sur toute la partie Ouest de l’Afrique, le long du fleuve Niger, et a pour capitale Gao (actuel Mali). Structurant toute la société ouest-africaine depuis plus d’un siècle, il est en déclin depuis l’expansion du commerce maritime.

Le sultan du Maroc, Ahmed al-Mansour, décide donc d’envahir cet empire affaiblit et envoi une armée de 3 000 hommes sous le commandement de Djouder Pacha. Celle-ci, équipée d’armes à feu, rencontre l’armée de l’askia Ishaq II, qui en est dépourvue, à Tondibi. 3 000 hommes armés d’arquebuses (dont 500 à cheval) font ainsi face à plus de 35 000 guerriers songhaïs. Ces derniers commencent par envoyer un millier de vaches enragées à leurs adversaires, qui les repoussent, avant de lancer leur infanterie. Devant le bruit et la fureur déclenchés par les armes à feu , l’armée songhaï est désemparée. Pourtant 10 fois plus nombreuse, elle est décimée par les arquebuses et les canons.

L’empire songhaï ne se remettra jamais de cette défaite. Il se divisera en une douzaine de principautés et sa chute, sans réelle succession, viendra créer un terrain fertile pour la colonisation occidentale.

 

Christopher Lings

 

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page