lundi, 23 octobre, 2017
Robert Redeker sur la fin du soldat
Robert Redeker au Cercle Aristote (capture d'écran via Dailymotion).

Robert Redeker sur la fin du soldat

Conférence de Robert Redeker chez nos confrères du Cercle Aristote. Robert Redeker est philosophe, son dernier ouvrage Le soldat impossible est aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.

Le Bréviaire des patriotes a besoin de vous pour vivre et se développer. Votre soutien est la seule chose qui nous rémunère !  Lisez notre appel du 16 mai 2014

A propos de Le Cercle Aristote

Le Cercle Aristote est un cercle de réflexion souverainiste créé par Pierre-Yves Rougeyron. Il propose, chaque semaine, des conférences et a lancé également la revue Perspectives Libres.

2 commentaires

  1. Il n’y a jamais tant de ‘soldats’ dans les jeux-vidéo, FPS etc… principal divertissement de nos générations, soldats américains généralement, ou peu importe, qui combattent toujours pour le camp du bien, droit de l’homme etc..

  2. Ironie du sort, il est salvateur pour l’honneur de notre pays que les crimes perpétrés par nos gouvernements sous couvert de l’OTAN ne soient pas effectués au nom de la Patrie et de l’Idée d’ Etat Nation mais bel et bien pour les soit disants valeurs humanistes véhiculées par l’idéologie des droits de l’homme.
    A ce titre plus d’un de nos compatriotes voulant s’enrôler ou déjà engagés peuvent ainsi opportunément s’apercevoir de la supercherie des stratagèmes usités pour imposer le droit d’ingérence aux pays attaqués au profit de puissances étrangères comme les Etats Unis ou Israël.
    Le Soldat laissant sa place au militant d’une milice Mondialiste en voix de « mercenarisation » ou de mercantilisation ce qui revient au même, se fait tout de même oppressant par une présence qui se veut bienveillante selon les directives du plan Vigipirate, mais qui par certains aspects, produit l’effet inverse et donne « l’illusion » d’une occupation du sol par des apatrides à la solde de la doxa féministe, proche cousine des valeurs humanistes décriés ici par Monsieur Redecker… Le manque de conscientisation politique allant de pair avec une connaissance accru de l’histoire génère quantité d’individus déracinés, ne se questionnant pas même sur les raisons des projections de leur armée aux quatre coins de la planète.
    Le soldat disparaît et le transhumanisme, allié technologique incontournable de la gestion de population gagne du terrain, la science finit de déshumaniser les conflits, le temps joue contre nous, une prise de conscience massive relative à la soumission de notre défense nationale est éminemment nécessaire, l’abandon de notre dissuasion nucléaire comme Hervé Maurin le préconise en prétextant une pragmatique mutualisation des moyens pour l’obtention d’une armée fédérale Européenne apparaît encore d’avantage comme un signe de soumission au nouvel ordre mondial, lui même étant la finalité principale de l’oligarchie Internationaliste et par la même le vecteur de la perte de repère de nos jeunes soldats s’engageant de nos jours pour des raisons obscurs…

Revenir en haut de la page