samedi, 22 juillet, 2017

Julien Rochedy : « Un élan immense s’est lancé dans le pays, et cet élan est patriote »

Julien Rochedy, né le 10 mars 1988, est le président des Jeunes avec Marine et le porte-parole du Front National de la Jeunesse. Exposé médiatiquement depuis peu, il prend pleinement part à la campagne de Marine Le Pen à l’élection présidentielle de 2012. À 24 ans, il a déjà publié un livre intitulé Le Marteau : Déclaration de guerre à la décadence moderne (Éditions Praelego, 2010).

 

► Vous avez récemment été, sur le plateau du Petit Journal, exposé à des vidéos plutôt dérangeantes mettant en cause des mauvaises blagues de militants. À croire que seul le FN est concerné par ce genre de casseroles. Pensez-vous qu’il s’agisse de tentatives de déstabilisation juste avant l’élection ?

Julien Rochedy : Ah, si vous saviez ! Les médias ne nous ont rien épargné durant cette campagne, on pourrait écrire un recueil entier de petites putasseries de tous les jours contre Marine, son équipe et sa campagne. Quand nous voyons les sondages qui sont somme toute excellents malgré ce traitement défavorable, on se dit que si nous étions traités équitablement par les médias, nous serions trois fois plus hauts. C’est le jeu, c’est la guerre.

► Le Front National plait de plus en plus aux jeunes. Voyez-vous cela comme la promesse d’un avenir meilleur pour votre parti ?

Au-delà d’un avenir meilleur pour le Front National, c’est un avenir meilleur pour la France qui se profile. Dans cette société où l’espoir n’est pas souvent au rendez-vous, c’est quelque chose de tout à fait réjouissant de voir que la jeunesse a enfin pris conscience qu’il lui fallait voter pour Marine, pour un projet patriote, afin qu’elle puisse s’assurer un avenir. Cela prouve que la génération qui arrivera sur le devant de la scène très bientôt n’est pas prête à être trompée comme le furent, hélas, les générations précédentes.

► Alors que les sondages avaient propulsé Marine Le Pen à 24% d’intentions de vote, elle retombe désormais, selon certains, à 13%. Que faut-il retenir de tout cela ?

Des conseillers de l’équipe de Marine avaient prévu cette stratégie il y a des mois de cela ! La faire redescendre d’un coup, à quelques semaines de l’élection, afin de pouvoir faire accroire aux Français que la campagne de Marine pataugeait, et donc la minimiser, la dévaloriser. Nous nous attendions à ce coup là, mais il ne signifie rien. La vague bleu Marine a été amorcée et rien ne pourra l’arrêter.

« Si Nicolas Dupont-Aignan le souhaitait, nous serions prêts à l’accueillir, car nous voulons rassembler tous les patriotes sincères. »

► Que pensez-vous de Nicolas Dupont-Aignan, visiblement de plus en plus enclin à se rapprocher de votre présidente ?

Dupont-Aignan a de bonnes analyses sur l’Union Européenne, sur la souveraineté et sur l’économie, analyses d’autant plus bonnes qu’elles sont les nôtres ! Mais il pêche à ne pas vouloir regarder en face les questions d’immigration et d’insécurité, qui participent également de la destruction de la France. Mais s’il le souhaitait, nous serions prêts à l’accueillir, car nous voulons rassembler tous les patriotes sincères.

► Une immigration réduite à 10.000 entrées par an. Ce chiffre vous semble-t-il raisonnable ?

Bien sûr, c’est le seuil que nous ne pouvons plus dépasser. Les étudiants et quelques travailleurs dont nous avons vraiment besoin, voilà tout ce que la France peut accueillir désormais, dans une situation où nous avons 5 millions de chômeurs, 8 millions de pauvres, et une crise du logement et de l’assimilation. C’est une question de bon sens.

► À quelques semaines de l’élection, Nicolas Sarkozy nous ressortait le discours sécuritaire et patriote de 2007. Pensez-vous les Français capables de tomber dans le panneau une seconde fois ?

Nicolas Sarkozy est un récidiviste, il refait le même coup qu’en 2007 parce qu’il sait que c’est ce que les Français ont envie d’entendre, mais il est incapable de tenir ses promesses, car son logiciel politique est l’inverse d’un projet patriote. Je ne pense pas que les Français vont se faire avoir une deuxième fois, ou alors c’est qu’ils apprécient vraiment d’être cocufiés, ce qui serait inquiétant.

« J’ai commencé à m’intéresser à la politique après avoir lu la biographie de l’Empereur quand j’avais 14 ans ! C’est pour moi un exemple et un maître. »

► Sur votre profil Facebook, vous affichez en photo de couverture un tableau représentant le coup d’état du 18 Brumaire de Bonaparte. Pour beaucoup, le système est verrouillé et une victoire d’un parti comme le FN est impossible. Le coup d’état est-il alors la dernière solution possible pour sauver la France ?

Nous n’en sommes pas là ! Je pense que Marine parviendra à obtenir le pouvoir, c’est à cela qu’elle se prépare, c’est à cela qu’elle travaille. Cette situation ne pourra pas durer, ça mettra le temps qu’il faudra, mais un jour les Français se rendront compte que pour rester Français, pour relancer l’économie et garantir leur prospérité, il leur faudra voter pour un projet patriote, incarné par Marine.

► Le Bréviaire des patriotes est un site ouvertement bonapartiste. Qui est Napoléon Bonaparte pour vous ? Un maître, un tyran ?

J’ai commencé à m’intéresser à la politique après avoir lu la biographie de l’Empereur quand j’avais 14 ans ! Et depuis, je n’ai de cesse de lire et de m’inspirer de l’épopée napoléonienne. C’est pour moi un exemple et un maître ; comme disait Barrès : un professeur d’énergie. Chaque Français devrait s’intéresser à cette période, et voir à quel point la France, quand elle en a la volonté, peut être puissante, belle, conquérante.

► Jean-Luc Mélenchon n’en finit plus d’attaquer le FN. Rabatteur socialiste confirmé ?

Mélenchon n’a fait que tunner la vieille épave du Parti Communiste Français qui partait à la casse, il a changé la peinture, mis un gros pot d’échappement, mais il n’y a toujours rien dans le moteur. Il a été mandaté pour attaquer Marine Le Pen, et en cela il prouve qu’il appartient totalement au système, car enfin, en quoi Marine est-elle responsable de la situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays aujourd’hui ? Le masque tombera quand il appellera à voter pour Hollande, qui est aussi socialiste que moi je suis communiste.

« La vague bleu Marine a été amorcée et rien ne pourra l’arrêter. »

► Si on vous demandait de faire l’éloge sincère d’une action de Nicolas Sarkozy, le pourriez-vous et si oui, laquelle serait-elle ?

Je ferais l’éloge du candidat, qui m’impressionne par son culot sans borne. Il ose tout, et plus c’est gros plus ça passe comme disait Chirac ! C’est un excellent commercial : dès qu’il aura arrêté la politique, je ne me fais pas de souci pour sa fortune personnelle. Mais la politique ce n’est pas du commerce, justement.

► L’Histoire nous a appris que la France se relève toujours. Cette fois c’est pour 2012 ?

Une chose est certaine, c’est qu’un élan immense s’est lancé dans le pays, et cet élan est patriote. Cet élan refuse les idées reçues mondialistes qui ont contaminé le pays depuis trente ans. Cela augure des choses magnifiques dans le futur.

Propos Recueillis par Christopher Lings

 

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.
Revenir en haut de la page