dimanche, 22 octobre, 2017
Philippot veut interdire la « grande croix » dans l’espace public
(capture d'écran BFMTV)

Philippot veut interdire la « grande croix » dans l’espace public

Invité ce matin par Jean-Jacques Bourdin sur RMC-BFMTV, le vice-président du Front National est revenu sur l’affaire du Burkini et s’est dit favorable à l’interdiction des signes religieux « dans la rue », c’est à dire « le voile, la grande croix et la kippa ». Pour Florian Philippot, ce sont là « les mêmes signes religieux ostensibles ». S’il a expliqué que le personnel religieux et les manifestations traditionnelles ne seraient pas concernés, ce dernier confirme toutefois la nouvelle ligne du FN (qu’il a lui-même implantée) consistant à appliquer un laïcisme radical. Quitte à mettre dans le mec sac les catholiques et les musulmans radicaux…

Cliquer pour plus d'infos

A propos de Christopher Lannes

Christopher Lannes
Directeur de publication du Bréviaire des patriotes. Journaliste indépendant TV Libertés, Ojim.

9 commentaires

  1. comment fait on pour reconnaître si une tenue vestimentaire est un signe religieux ??

  2. La France et les Français sont chrétiens et ce n’est qu’en le restant que nous resteront ce que nous sommes, le FN bientôt comme les autres partis

  3. C’est stupide de taper sur les cathos comme le reste du paysage politique alors qu’une bonne part des franges de la droite patriote est catholique, intégriste ou pas d’ailleurs.

  4. La convention européenne des droits de l’homme art. 9 voté en 1950 fait suite à la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies Art.18 de 1948. Elle est forcément contestée par l’E I s’étant programmé ainsi tant en Europe en France ou dans le monde de par le fait revendiqué de cette religion musulmane islamique créé au 7 siècle puisqu’elle n’a jamais fait parti de ces réunions mondiales ou européennes, voté ses lois et devoir les respecter. Dans ce défit constitutionnel qui figure dans les constitutions politiques et les conventions relatives aux droits de l’homme dans le monde entier art 18 << Toute personne a le droit à sa liberté de pensée de conscience et de religion ou pas, etc etc etc ce qui veut dire que la convention européenne des droits de l'homme offre les mêmes garanties avec des AJOUTS votés et que la convention ne peut faire aucune restriction que CELLES prévues par la loi votée dans un pays démocratique ( lois du peuple votés par le peuple et pour le peuple ) pas pour les religieux pour la religion par les lois des religieux. La sécurité publique et la protection de tout être humain implique explicitement dans tous ces contextes cités que seuls le respect de ceux-ci apporteront en France la paix et vivre libre. C'est pourquoi qu'il n'est que justice de faire respecter les nôtres dans notre constitution française et républicaine, que le citoyen à demandé des abrogations ou ajouts aux élus de la république, inscrire celles-ci dans le livre de la constitution si le peuple estime que telles ou telles prérogatives puissent être admises ou supprimées dans des référendums parfois nécessaires… Seul sont vote compte et non celui du religieux, homme politique ou médiatique dans une repentance continuelle.

  5. Non, M. Philippot ! La France fut catholique pour advenir ; il lui faudra le redevenir pour perdurer, faute de quoi, vous la ferez périr. Quant à Mme Lepen, si elle se range à vos côtés « par raison », dit-on, elle se fait, en réalité, votre complice de cet assassinat alors qu’elle devrait se convertir « de droit » en rejoignant sa patrie. Vous, elle et ceux que vous trompez, vous perdrez. La France, elle, vous survivra car elle renaîtra, la Fille aînée de l’Église » ! « Dieu le veult » !

  6. curieux dès qu’il s’agit de taper sur les musulmans là vous débarquez en rageant comme des putes en chaleurs mais dès qu’il s’agit de laicité pour tous là vous criez oh non c’est une terre chrétienne. mdrrr. expliquons-leur à tous ces idiots que toutes les religions les 3 plus grandes de ce monde viennent des pays Arabes, du Moyen-Orient

  7. Nous sommes un peuple majoritairement blanc et chrétien . Au nom de quoi veut-on nous faire renoncer à notre identité ?

Revenir en haut de la page